En l'absence de Mathieu van der Poel, Wout van Aert et Tom Pidcock, Sweeck en a profité pour se montrer samedi à la Côte. "Je n'ai pas les mots", a déclaré Sweeck après la course. "C'est la victoire la plus émotive de ma carrière. C'était très facile aujourd'hui. Je n'ai pas eu à faire beaucoup d'efforts, je n'ai même pas l'impression d'avoir souffert." Sweeck aurait pourtant pu faire les frais d'une éventuelle tactique d'équipe de Pauwels Sauzen-Bingoal pour permettre à Eli Iserbyt de remporter la course et le classement général après la journée difficile de Toon Aerts, sixième samedi. Seulement, Iserbyt n'était pas non plus dans un grand jour. "Nous étions trois devant et je pense que nous ne pouvions plus remporter le classement général. Même si c'était encore possible, il aurait encore fallu que cela nous sourie", a conclu Sweeck. (Belga)

En l'absence de Mathieu van der Poel, Wout van Aert et Tom Pidcock, Sweeck en a profité pour se montrer samedi à la Côte. "Je n'ai pas les mots", a déclaré Sweeck après la course. "C'est la victoire la plus émotive de ma carrière. C'était très facile aujourd'hui. Je n'ai pas eu à faire beaucoup d'efforts, je n'ai même pas l'impression d'avoir souffert." Sweeck aurait pourtant pu faire les frais d'une éventuelle tactique d'équipe de Pauwels Sauzen-Bingoal pour permettre à Eli Iserbyt de remporter la course et le classement général après la journée difficile de Toon Aerts, sixième samedi. Seulement, Iserbyt n'était pas non plus dans un grand jour. "Nous étions trois devant et je pense que nous ne pouvions plus remporter le classement général. Même si c'était encore possible, il aurait encore fallu que cela nous sourie", a conclu Sweeck. (Belga)