"Heureusement, ils n'ont pas découvert de fracture, on parle seulement d'une luxation", a confié Iserbyt à Sporza. "Mon bras s'est déboité du mauvais côté. Je n'ai pas mis de plâtre, car je veux faire mon retour le 1er janvier à Baal. Lundi, je me rendrai à l'hôpital de Courtrai, où un nouveau scanner sera effectué." Le coureur de 23 ans ne pense pas que sa chute à Heusden-Zolder signifie la fin de sa saison. "Si cela dépendait de moi, ce ne serait pas le cas. Je me concentre toujours sur les championnats de Belgique le 10 janvier à Meulebeke. Je suis à fond sur cela." Le champion d'Europe, 23 ans, est tombé dans un virage se heurtant à la barrière de protection puis se faisant accrocher le bras par un concurrent. "Laurens Sweeck roulait devant moi. Je l'ai suivi, mais j'ai glissé sur une pierre et suis tombé. Juste au moment où mon bras était tendu, quelqu'un l'a cogné, raison pour laquelle mon coude s'est déboité. Je n'ai jamais eu aussi mal. Une chance dans cet accident, c'est que mon bras n'a pas été touché plus bas, sinon il aurait été cassé." Eli Iserbyt a dû céder sa place de leader au classement général du Superprestige à Toon Aerts, pour 5 points, alors que la dernière épreuve est programmée seulement le 6 février à Middelkerke. "J'ai vu qu'Iserbyt était tombé", a raconté Aerts, lui-même victime d'une chute en début de course. "A ce moment-là, j'étais en pleine poursuite. Au tour suivant, il était toujours allongé et l'ambulance était déjà là. Tu sais alors que ce n'est pas bon." Aerts sait l'importance de ne pas se blesser dans une période importante. "J'ai eu ma part l'an passé à Namur avec mes côtes cassées. J'espère que tout ira bien pour Iserbyt." Aerts s'est classé septième à Heusden-Zolder. "A un moment donné, j'étais avec Wout van Aert, qui avait crevé. Michael Vanthourenhout se trouvait aussi dans nos parages. J'ai essayé de suivre Wout. Je n'ai pas réussi, mais j'ai pu prendre des points importants pour le Superprestige." (Belga)

"Heureusement, ils n'ont pas découvert de fracture, on parle seulement d'une luxation", a confié Iserbyt à Sporza. "Mon bras s'est déboité du mauvais côté. Je n'ai pas mis de plâtre, car je veux faire mon retour le 1er janvier à Baal. Lundi, je me rendrai à l'hôpital de Courtrai, où un nouveau scanner sera effectué." Le coureur de 23 ans ne pense pas que sa chute à Heusden-Zolder signifie la fin de sa saison. "Si cela dépendait de moi, ce ne serait pas le cas. Je me concentre toujours sur les championnats de Belgique le 10 janvier à Meulebeke. Je suis à fond sur cela." Le champion d'Europe, 23 ans, est tombé dans un virage se heurtant à la barrière de protection puis se faisant accrocher le bras par un concurrent. "Laurens Sweeck roulait devant moi. Je l'ai suivi, mais j'ai glissé sur une pierre et suis tombé. Juste au moment où mon bras était tendu, quelqu'un l'a cogné, raison pour laquelle mon coude s'est déboité. Je n'ai jamais eu aussi mal. Une chance dans cet accident, c'est que mon bras n'a pas été touché plus bas, sinon il aurait été cassé." Eli Iserbyt a dû céder sa place de leader au classement général du Superprestige à Toon Aerts, pour 5 points, alors que la dernière épreuve est programmée seulement le 6 février à Middelkerke. "J'ai vu qu'Iserbyt était tombé", a raconté Aerts, lui-même victime d'une chute en début de course. "A ce moment-là, j'étais en pleine poursuite. Au tour suivant, il était toujours allongé et l'ambulance était déjà là. Tu sais alors que ce n'est pas bon." Aerts sait l'importance de ne pas se blesser dans une période importante. "J'ai eu ma part l'an passé à Namur avec mes côtes cassées. J'espère que tout ira bien pour Iserbyt." Aerts s'est classé septième à Heusden-Zolder. "A un moment donné, j'étais avec Wout van Aert, qui avait crevé. Michael Vanthourenhout se trouvait aussi dans nos parages. J'ai essayé de suivre Wout. Je n'ai pas réussi, mais j'ai pu prendre des points importants pour le Superprestige." (Belga)