OHL remonte : et si l'équipe de cette fin de saison n'était pas celle que l'on croyait ? Alors que La Gantoise, toujours invaincue dans ces PO1, semblait s'ériger comme la principale concurrente du Standard pour la deuxième place, OHL a mis fin à l'invincibilité de Flandriennes déforcées (Ella Van Kerkhoven et Jolet Lommen étaient blessées) ce week-end. Une victoire méritée pour la jeune garde louvaniste, qui a tout simplement joué plus juste que Gand. Mention spéciale au trio de buteuses, Estée Cattoor-Marie Detruyer-Luna Vanzeir, 52 ans à elles trois. Ce succès permet à OHL de chiper la deuxième place au Standard, qui était bye, et se voit donc désormais plus que jamais menacé par deux équipes !

Anderlecht mis en échec : les Liégeoises bye, Gand qui chute, la voie semblait royale pour Anderlecht pour consolider encore un peu plus son avance au classement. A fortiori contre un Club YLA qui sortait d'une sale série de sept défaites consécutives. Et pourtant ! Les Mauves n'ont pu ramener qu'un point de Bruges, malgré un golazo de Mariam Toloba (à 1'30" sur la vidéo ci-dessous) et un lob plein de maîtrise de Kassandra Missipo (2'20"). Les leadeuses de la compèt' calent donc une fois de plus dans ces play-offs, où elles affichent un bilan de cinq sur neuf actuellement. "Le championnat devient de plus en plus serré", déclarait Missipo après la rencontre. "Chaque équipe qui prend des points contre nous a l'impression d'avoir gagné le championnat, c'est un peu pénible, mais on a notre sort entre nos mains." Et de fait, ce bilan n'empêchera vraisemblablement pas les Andelechtoises de ceindre prochainement les lauriers belges pour la quatrième saison consécutive.

Autre bonne nouvelle pour le Sporting, douze joueuses ont prolongé, dont la meilleure buteuse et passeuse Tessa Wullaert, assurant une certaine continuité, malgré les départs prochains de Tine De Caigny (Hoffenheim) et Jarne Teulings (Twente).

Du côté de Bruges, on savoure ce point acquis au bout de deux mois marqués par les défaites. "J'ai entendu dire qu'on était le maillon faible des PO1, or, ce n'est absolument pas le cas. J'ai toujours dit que quand on aurait notre noyau au complet, on reverrait le vrai Club YLA", se réjouissait unLeo Van der Elst logiquement satisfait.

Charleroi quitte la lanterne rouge : et de trois pour Charleroi. Après avoir déjà battu le Fémina White Star, les Zébrettes ont gratté leur deuxième succès dans ces PO2, le troisième de la saison. Elles laissent ainsi la dernière place aux Bruxelloises, qui, elles, ne jouaient pas. Ce sont les jeunes Limbourgeoises de Genk qui ont subi la loi des Hennuyères, après s'être montrées trop peu concrètes devant. "Le travail commence à payer", expliquait Alysson Duterne, qui loupera le doublé de peu, après avoir vu son tir échouer sur la barre transversale en fin de match.

RÉSULTATS PO1

Club YLA 2-2 Anderlecht

Gent Ladies 1-3 OHL

Standard BYE

CLASSEMENT PO1

1. Anderlecht - 31 pts

2. OHL - 24 pts

3. Standard - 24 pts

4. Gent Ladies - 23 pts

5. Club YLA - 14 pts

RÉSULTATS PO2

Alost 0 - 3 Zulte Waregem

Charleroi 2-0 Genk Ladies Fémina

White Star BYE

CLASSEMENT PO2

1. Genk Ladies - 14 pts

2. Zulte Waregem - 14 pts

3. Alost - 14 pts

4. Charleroi - 9 pts

5. Fémina White Star - 9 pts

OHL remonte : et si l'équipe de cette fin de saison n'était pas celle que l'on croyait ? Alors que La Gantoise, toujours invaincue dans ces PO1, semblait s'ériger comme la principale concurrente du Standard pour la deuxième place, OHL a mis fin à l'invincibilité de Flandriennes déforcées (Ella Van Kerkhoven et Jolet Lommen étaient blessées) ce week-end. Une victoire méritée pour la jeune garde louvaniste, qui a tout simplement joué plus juste que Gand. Mention spéciale au trio de buteuses, Estée Cattoor-Marie Detruyer-Luna Vanzeir, 52 ans à elles trois. Ce succès permet à OHL de chiper la deuxième place au Standard, qui était bye, et se voit donc désormais plus que jamais menacé par deux équipes !Anderlecht mis en échec : les Liégeoises bye, Gand qui chute, la voie semblait royale pour Anderlecht pour consolider encore un peu plus son avance au classement. A fortiori contre un Club YLA qui sortait d'une sale série de sept défaites consécutives. Et pourtant ! Les Mauves n'ont pu ramener qu'un point de Bruges, malgré un golazo de Mariam Toloba (à 1'30" sur la vidéo ci-dessous) et un lob plein de maîtrise de Kassandra Missipo (2'20"). Les leadeuses de la compèt' calent donc une fois de plus dans ces play-offs, où elles affichent un bilan de cinq sur neuf actuellement. "Le championnat devient de plus en plus serré", déclarait Missipo après la rencontre. "Chaque équipe qui prend des points contre nous a l'impression d'avoir gagné le championnat, c'est un peu pénible, mais on a notre sort entre nos mains." Et de fait, ce bilan n'empêchera vraisemblablement pas les Andelechtoises de ceindre prochainement les lauriers belges pour la quatrième saison consécutive. Autre bonne nouvelle pour le Sporting, douze joueuses ont prolongé, dont la meilleure buteuse et passeuse Tessa Wullaert, assurant une certaine continuité, malgré les départs prochains de Tine De Caigny (Hoffenheim) et Jarne Teulings (Twente).Du côté de Bruges, on savoure ce point acquis au bout de deux mois marqués par les défaites. "J'ai entendu dire qu'on était le maillon faible des PO1, or, ce n'est absolument pas le cas. J'ai toujours dit que quand on aurait notre noyau au complet, on reverrait le vrai Club YLA", se réjouissait unLeo Van der Elst logiquement satisfait.Charleroi quitte la lanterne rouge : et de trois pour Charleroi. Après avoir déjà battu le Fémina White Star, les Zébrettes ont gratté leur deuxième succès dans ces PO2, le troisième de la saison. Elles laissent ainsi la dernière place aux Bruxelloises, qui, elles, ne jouaient pas. Ce sont les jeunes Limbourgeoises de Genk qui ont subi la loi des Hennuyères, après s'être montrées trop peu concrètes devant. "Le travail commence à payer", expliquait Alysson Duterne, qui loupera le doublé de peu, après avoir vu son tir échouer sur la barre transversale en fin de match.