Gand fait douter Anderlecht : cela devient un refrain connu, Anderlecht domine outrageusement la Super League. Mais contre Gand, les Mauves ont dû compter sur une Justien Odeurs nettement plus mise à contribution que d'habitude pour poursuivre leur sans-faute en championnat. Malgré plusieurs occasions franches (par Lobke Loonen, notamment), Gand n'a toutefois pas réussi à claquer le premier but de la rencontre. Tout profit pour la Roumaine Stefania Vatafu, qui, elle, n'a pas loupé l'occasion de battre la gardienne gantoise Nicky Evrard (58e). Un but qui a permis aux Bruxelloises de définitivement s'installer dans une rencontre au rythme soutenu. Et donc de signer un 51 sur 51. "On peut être déçus. Je déteste perdre, surtout comme ça, mais demain, ça sera une fierté pour tout le groupe", expliquait de son côté le coach gantois Dave Mattheus, fataliste après cette défaite, subie avec les honneurs, il est vrai...

Le Standard plus fort que Bruges : face à un Club YLA déforcé (cinq absentes dans le noyau de Leo Van der Elst), le Standard a fait ce qu'il fallait, dans ce match marqué par quelques grosses erreurs individuelles. Mais aussi par le golazo de la Rouche Charlotte Cranshoff (7'55'' sur la vidéo ci-dessous) pour inscrire le 1-3. Même si sa défense était fortement remaniée, le Club a montré ses limites, surtout au vu du manque de réussite de Marie Minnaert. "Nous sommes très dépendants de Marie en ce moment, c'est assez clair. Même si tout le monde a travaillé dur. J'espère récupérer mes cinq absentes, car ça, c'est un peu trop."

Le White Star revient sur Genk: condamné aux play-offs 2, le Fémina White Star d'Audrey Demoustier s'est offert un joli cinq sur neuf avant de se rendre chez l'ogre anderlechtois pour clore le premier acte de la compétition. Face à un Genk lâché par sa gardienne, les Bruxelloises ont confirmé leur bonne forme du moment en grattant leur première victoire de l'année 2021. On ne va pas se mentir, ça sera difficile de rester invaincues pour une quatrième journée consécutive le week-end prochain, mais ce succès fait quand même du bien à Woluwe.

RÉSULTATS

Club YLA 1 - 4 Standard

Zulte Waregem 0 - 2 Alost

Gent Ladies 0 - 1 Anderlecht

Fémina White Star 2 - 1 Genk Ladies

Charleroi - OHL reporté

CLASSEMENT

1. Anderlecht - 51 pts

2. Standard - 42 pts

3. Gent Ladies - 31 pts

4. OHL - 28 pts

5. Club YLA - 26 pts

6. Genk Ladies - 19 pts

7. Fémina White Star - 15 pts

8. Zulte Waregem - 12 pts

9. Alost - 12 pts

10. Charleroi - 6 pts

Gand fait douter Anderlecht : cela devient un refrain connu, Anderlecht domine outrageusement la Super League. Mais contre Gand, les Mauves ont dû compter sur une Justien Odeurs nettement plus mise à contribution que d'habitude pour poursuivre leur sans-faute en championnat. Malgré plusieurs occasions franches (par Lobke Loonen, notamment), Gand n'a toutefois pas réussi à claquer le premier but de la rencontre. Tout profit pour la Roumaine Stefania Vatafu, qui, elle, n'a pas loupé l'occasion de battre la gardienne gantoise Nicky Evrard (58e). Un but qui a permis aux Bruxelloises de définitivement s'installer dans une rencontre au rythme soutenu. Et donc de signer un 51 sur 51. "On peut être déçus. Je déteste perdre, surtout comme ça, mais demain, ça sera une fierté pour tout le groupe", expliquait de son côté le coach gantois Dave Mattheus, fataliste après cette défaite, subie avec les honneurs, il est vrai...Le Standard plus fort que Bruges : face à un Club YLA déforcé (cinq absentes dans le noyau de Leo Van der Elst), le Standard a fait ce qu'il fallait, dans ce match marqué par quelques grosses erreurs individuelles. Mais aussi par le golazo de la Rouche Charlotte Cranshoff (7'55'' sur la vidéo ci-dessous) pour inscrire le 1-3. Même si sa défense était fortement remaniée, le Club a montré ses limites, surtout au vu du manque de réussite de Marie Minnaert. "Nous sommes très dépendants de Marie en ce moment, c'est assez clair. Même si tout le monde a travaillé dur. J'espère récupérer mes cinq absentes, car ça, c'est un peu trop."Le White Star revient sur Genk: condamné aux play-offs 2, le Fémina White Star d'Audrey Demoustier s'est offert un joli cinq sur neuf avant de se rendre chez l'ogre anderlechtois pour clore le premier acte de la compétition. Face à un Genk lâché par sa gardienne, les Bruxelloises ont confirmé leur bonne forme du moment en grattant leur première victoire de l'année 2021. On ne va pas se mentir, ça sera difficile de rester invaincues pour une quatrième journée consécutive le week-end prochain, mais ce succès fait quand même du bien à Woluwe.