Les Rats anversois (pour rappel, c'est le surnom des joueurs du Beerschot) sont actuellement en duel avec Seraing et Zulte Waregem pour sauver leur peau parmi l'élite du football belge. L'écart entre le Beerschot et l'équipe le précédent au classement, Seraing, est de sept points, ce qui semble déjà un passif important à douze rencontres de la fin de la phase classique. Les Anversois peuvent-ils encore vraiment espérer un sauvetage à la fin de la saison et continuer leur aventure au sein de la plus haute division du football belge ?
...

Les Rats anversois (pour rappel, c'est le surnom des joueurs du Beerschot) sont actuellement en duel avec Seraing et Zulte Waregem pour sauver leur peau parmi l'élite du football belge. L'écart entre le Beerschot et l'équipe le précédent au classement, Seraing, est de sept points, ce qui semble déjà un passif important à douze rencontres de la fin de la phase classique. Les Anversois peuvent-ils encore vraiment espérer un sauvetage à la fin de la saison et continuer leur aventure au sein de la plus haute division du football belge ?Sport/Foot Magazine a replongé dans les archives et les classements des 21 dernières années pour refaire l'historique des clubs qui détenaient la lanterne rouge à 12 journées de la fin. Dans 11 cas, le dernier a réussi à sauver sa tête.Cependant, dans la plupart des situations, la différence n'était pas de sept points comme c'est actuellement le cas avec Beerschot, mais seulement de trois ou de moins. En 2006-2007, le Lierse est la seule équipe à avoir accusé un retard plus conséquent, 8 points, que le Beerschot et à avoir refilé sa dernière place à une autre formation. Les Pallietersavaient réalisé un 14/36 lors de leurs douze derniers matches de la saison, mais ce ne fut cependant qu'un sursis, puisqu'ils seront battus lors du barrage pour la relégation et basculeront dans l'antichambre de l'élite.Les statistiques des autres clubs qui ont pu fêter leur maintien à la fin de la saison, même si cela s'annonçait très compliqué à douze matches de la fin, laissent penser que les Rats devront sérieusement hausser leur niveau de jeu. Certes, Lokeren est parvenu à se sauver en 2009-10 avec un maigre bilan de 9/36, mais pouvait surtout remercier la faillite de Mouscron. Dans tous les autres cas, les clubs sauvés avaient obtenu au moins 12 points sur 36. Douze, c'est le nombre d'unités engrangées par le Beerschot après 22 journées de compétition... Autant dire que la mission s'annonce plus que délicate pour le matricule 13. Les équipes ayant obtenu le plus de points sur les douze dernières rencontres de la compétition étaient Westerlo (2015-16), le RWDM (2004-05) et La Louvière (2000-01). Ces clubs avaient récolté respectivement 18, 19 et 20 points pour s'offrir le droit à une saison supplémentaire en Pro League. Mais il existe aussi des clubs qui ont pris 12 points ou plus mais qui n'ont pas pu se débarrasser de la lanterne rouge. C'est le cas de Mons en 2013-14 (15/36) et de Charleroi en 2010-11 (12/36). Le Beerschot devra donc aussi compter sur chance pour s'en sortir.Les exemples que le club anversois ne doit absolument pas suivre sont ceux du Cercle Bruges et de Beveren. Les premiers n'ont récolté que deux points lors des douze derniers duels de 2012-13, tandis que Beveren a fait encore pire en 2001-02 en engrangeant qu'une seule petite unité.