Alors que des armées de consultants de tous bords jouent aux devins et examinent les qualités de tous les footballeurs de D1 avant le début des play-offs, Het Laatste Nieuws a récemment fait la synthèse des analyses hebdomadaires de son spécialiste : Ortec, un ordinateur. Cette "machine" n'a pas de préférences et ne peut pas être soupçonnée de rouler pour un club ou pour une vedette.

Selon Ortec, qui a décortiqué les performances des footballeurs ayant participé à au moins deux tiers des rencontres de championnat, Matias Suarez est le meilleur attaquant de D1 avec une moyenne de 7,52 points suivi par Milan Jovanovic (7,12 points) et le duo Yassine El Ghanassy-Jérémy Perbet avec 6,81 points.

Les autres attaquants choisis par Ortec : Gohi Bi Cyriac, Elyaniv Barda, Joseph Akpala, Derick Ogbu, Benjamin De Ceulaer, Mémé Tchité. A noter : l'absence de Dieumerci Mbokani dans le Top 10 ; l'attaquant mauve n'entre pas en ligne de compte car il n'a pas pris part à un nombre suffisant de matches.

Sur sa lancée, Ortec a désigné le meilleur milieu de terrain (Lucas Biglia), l'arrière numéro 1 (Rémi Maréval ; pas un seul Anderlechtois ; un seul Standardman dans le top 10 des défenseurs) et le gardien de but s'étant le plus distingué (Silvio Proto). La vérité sort parfois de la bouche des ordinateurs.

Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine

Alors que des armées de consultants de tous bords jouent aux devins et examinent les qualités de tous les footballeurs de D1 avant le début des play-offs, Het Laatste Nieuws a récemment fait la synthèse des analyses hebdomadaires de son spécialiste : Ortec, un ordinateur. Cette "machine" n'a pas de préférences et ne peut pas être soupçonnée de rouler pour un club ou pour une vedette. Selon Ortec, qui a décortiqué les performances des footballeurs ayant participé à au moins deux tiers des rencontres de championnat, Matias Suarez est le meilleur attaquant de D1 avec une moyenne de 7,52 points suivi par Milan Jovanovic (7,12 points) et le duo Yassine El Ghanassy-Jérémy Perbet avec 6,81 points. Les autres attaquants choisis par Ortec : Gohi Bi Cyriac, Elyaniv Barda, Joseph Akpala, Derick Ogbu, Benjamin De Ceulaer, Mémé Tchité. A noter : l'absence de Dieumerci Mbokani dans le Top 10 ; l'attaquant mauve n'entre pas en ligne de compte car il n'a pas pris part à un nombre suffisant de matches. Sur sa lancée, Ortec a désigné le meilleur milieu de terrain (Lucas Biglia), l'arrière numéro 1 (Rémi Maréval ; pas un seul Anderlechtois ; un seul Standardman dans le top 10 des défenseurs) et le gardien de but s'étant le plus distingué (Silvio Proto). La vérité sort parfois de la bouche des ordinateurs. Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine