Strugo, leader depuis le crash de son compatriote Dominique Laure dans la 7e étape, a fini 8e de la courte étape disputée hors classement sur les bords de l'Océan Atlantique et du Lac Rose. Il termine toutefois avec une avance confortable sur deux autres duos français, David Gerard (Optimus MD) et Jean-Noël Julien (Optimus MD), qui accusent respectivement 1h22:13 et 1h43:32 de retard. Chez les camions, la victoire finale est revenue à la Portugaise Elisabete Jacinto (MAN). Noel Essers, Marc Lauwers et Johan Cooninx (MAN) ont terminé à la 27e place dimanche et ponctuent le rallye au septième rang du général. La course d'Igor Bouwens, Tom De Leeuw et Ulrich Boerboom (Iveco) s'est ponctuée samedi suite à des ennuis mécaniques. En moto, Alessandro Botturi a remporté son duel de haute lutte avec le Norvégien Pal Anders Ullevalster (KTM). Malgré sa victoire dans l'ultime étape, Ullevalster, lauréat de l'épreuve en 2015 et 2016, échoue à 4:54 de l'Italien après plus de 4.000 kilomètres de secteurs chronométrés. Un autre Italien, Simone Agazzi (Honda), complète le podium général à 2h28:06 de Botturi. En 2018, le duo franco-belge composé de Mathieu Serradori et de Fabian Lurquin s'étaient imposés en auto, comme le Néerlandais Gerard De Rooy chez les camions et l'Italien Paolo Ceci dans la catégorie motos. (Belga)

Strugo, leader depuis le crash de son compatriote Dominique Laure dans la 7e étape, a fini 8e de la courte étape disputée hors classement sur les bords de l'Océan Atlantique et du Lac Rose. Il termine toutefois avec une avance confortable sur deux autres duos français, David Gerard (Optimus MD) et Jean-Noël Julien (Optimus MD), qui accusent respectivement 1h22:13 et 1h43:32 de retard. Chez les camions, la victoire finale est revenue à la Portugaise Elisabete Jacinto (MAN). Noel Essers, Marc Lauwers et Johan Cooninx (MAN) ont terminé à la 27e place dimanche et ponctuent le rallye au septième rang du général. La course d'Igor Bouwens, Tom De Leeuw et Ulrich Boerboom (Iveco) s'est ponctuée samedi suite à des ennuis mécaniques. En moto, Alessandro Botturi a remporté son duel de haute lutte avec le Norvégien Pal Anders Ullevalster (KTM). Malgré sa victoire dans l'ultime étape, Ullevalster, lauréat de l'épreuve en 2015 et 2016, échoue à 4:54 de l'Italien après plus de 4.000 kilomètres de secteurs chronométrés. Un autre Italien, Simone Agazzi (Honda), complète le podium général à 2h28:06 de Botturi. En 2018, le duo franco-belge composé de Mathieu Serradori et de Fabian Lurquin s'étaient imposés en auto, comme le Néerlandais Gerard De Rooy chez les camions et l'Italien Paolo Ceci dans la catégorie motos. (Belga)