En peu de temps, les Strade Bianche se sont érigées en classique. Course fort appréciée par le peloton, elle proposera un parcours de 184 kilomètres, dont 63 sur les chemins de gravier blanc, les 'sterrati', ou 'strade bianche', qui donnent son nom à la course. L'épreuve devait se tenir en mars. Elle a a été une des premières victimes de la crise. Les coureurs devront à présent lutter en plus avec la chaleur de 35 degrés, ce qui rend la course encore plus dure. L'arrivée sera toujours jugée sur la Piazza del Campo à Sienne, après la montée finale de Via Santa Caterina, où le pourcentage maximal est de 16 pour-cent. En raison du coronavirus, le public ne sera pas autorisé à se placer dans les zones de départ et d'arrivée. Deux Belges figurent au palmarès de l'épreuve, Philippe Gilbert en 2011 et Tiesj Benoot en 2018. Ce dernier s'était illustré lors de Paris-Nice, la dernière course avant l'arrêt forcé de la saison. Greg Van Avermaet et Wout van Aert, deux fois troisième, seront aussi parmi les prétendants à la victoire, comme Dylan Teuns, Peter Sagan, Julian Alaphilippe, Jakob Fuglsang, Zdenek Stybar, Alexey Lutsenko, Michal Kwiatkowski et Mathieu van der Poel. (Belga)

En peu de temps, les Strade Bianche se sont érigées en classique. Course fort appréciée par le peloton, elle proposera un parcours de 184 kilomètres, dont 63 sur les chemins de gravier blanc, les 'sterrati', ou 'strade bianche', qui donnent son nom à la course. L'épreuve devait se tenir en mars. Elle a a été une des premières victimes de la crise. Les coureurs devront à présent lutter en plus avec la chaleur de 35 degrés, ce qui rend la course encore plus dure. L'arrivée sera toujours jugée sur la Piazza del Campo à Sienne, après la montée finale de Via Santa Caterina, où le pourcentage maximal est de 16 pour-cent. En raison du coronavirus, le public ne sera pas autorisé à se placer dans les zones de départ et d'arrivée. Deux Belges figurent au palmarès de l'épreuve, Philippe Gilbert en 2011 et Tiesj Benoot en 2018. Ce dernier s'était illustré lors de Paris-Nice, la dernière course avant l'arrêt forcé de la saison. Greg Van Avermaet et Wout van Aert, deux fois troisième, seront aussi parmi les prétendants à la victoire, comme Dylan Teuns, Peter Sagan, Julian Alaphilippe, Jakob Fuglsang, Zdenek Stybar, Alexey Lutsenko, Michal Kwiatkowski et Mathieu van der Poel. (Belga)