Vandoorne, qui a parfaitement bien maîtrisé son énergie, a devancé le Néo-Zélandais Mitch Evans (Jaguar), vainqueur des deux dernières manches à Rome les 9 et 10 avril, et le Français Jean-Eric Vergne (DS Techeetah). Parti en 4e position, l'ancien pilote de F1 a décroché son premier succès de la saison, le troisième de sa carrière en FE après ceux acquis à Berlin (2020) et Rome (2021). "C'est un sentiment particulier car c'est la plus belle course que l'on peut remporter en tant que pilote", a lancé le Belge dans l'interview flash à l'arrivée. Au classement, Vandoorne compte désormais 81 points et devance Vergne (75), Evans (72) et le Néerlandais Robin Frijns (71), 4e samedi. Les 7e et 8e manches du championnat du monde se tiendront les 14 et 15 mai sur le tarmac de l'aéroport de Tempelhof, à Berlin. La saison, amputée du rendez-vous de Vancouver prévu le 2e juillet, se ponctuera à Séoul. La capitale sud-coréenne accueillera les deux dernières courses, les 13 et 14 août. (Belga)

Vandoorne, qui a parfaitement bien maîtrisé son énergie, a devancé le Néo-Zélandais Mitch Evans (Jaguar), vainqueur des deux dernières manches à Rome les 9 et 10 avril, et le Français Jean-Eric Vergne (DS Techeetah). Parti en 4e position, l'ancien pilote de F1 a décroché son premier succès de la saison, le troisième de sa carrière en FE après ceux acquis à Berlin (2020) et Rome (2021). "C'est un sentiment particulier car c'est la plus belle course que l'on peut remporter en tant que pilote", a lancé le Belge dans l'interview flash à l'arrivée. Au classement, Vandoorne compte désormais 81 points et devance Vergne (75), Evans (72) et le Néerlandais Robin Frijns (71), 4e samedi. Les 7e et 8e manches du championnat du monde se tiendront les 14 et 15 mai sur le tarmac de l'aéroport de Tempelhof, à Berlin. La saison, amputée du rendez-vous de Vancouver prévu le 2e juillet, se ponctuera à Séoul. La capitale sud-coréenne accueillera les deux dernières courses, les 13 et 14 août. (Belga)