Mortara, 34 ans, a heurté la barrière de sécurité à la fin de la séance. La monoplace semblait avoir eu un problème avec son système de freinage et a continué tout droit dans le premier virage. "Edoardo Mortara est conscient, peut parler et est en route vers l'hôpital pour subir quelques examens", a précisé Jérôme D'Ambrosio, ex-pilote et actuel team principal de Venturi, sur Twitter. La FIA a alors décidé de lancer une enquête sur la cause de l'accident. Les voitures de Venturi Racing et de Mercedes, qui sont presque identiques, ne pourront pas rouler pendant l'enquête. En conséquence, les deux écuries ne pourront pas participer aux qualifications. Stoffel Vandoorne, qui a terminé huitième dans la première manche vendredi, s'élancera donc du fond de la grille pour la deuxième manche. Le deuxième ePrix commence samedi à 18h03, avec le Néerlandais Robin Frijns (Envision Virgin Racing) en pole position. (Belga)

Mortara, 34 ans, a heurté la barrière de sécurité à la fin de la séance. La monoplace semblait avoir eu un problème avec son système de freinage et a continué tout droit dans le premier virage. "Edoardo Mortara est conscient, peut parler et est en route vers l'hôpital pour subir quelques examens", a précisé Jérôme D'Ambrosio, ex-pilote et actuel team principal de Venturi, sur Twitter. La FIA a alors décidé de lancer une enquête sur la cause de l'accident. Les voitures de Venturi Racing et de Mercedes, qui sont presque identiques, ne pourront pas rouler pendant l'enquête. En conséquence, les deux écuries ne pourront pas participer aux qualifications. Stoffel Vandoorne, qui a terminé huitième dans la première manche vendredi, s'élancera donc du fond de la grille pour la deuxième manche. Le deuxième ePrix commence samedi à 18h03, avec le Néerlandais Robin Frijns (Envision Virgin Racing) en pole position. (Belga)