Le classement initial a été très chamboulé plusieurs heures après le drapeau à damier: les commissaires ont infligé 24 secondes de pénalité à l'Allemand Maximilian Günther, l'autre pilote du BMW I Andretti Motorsport, qui pensait avoir fini 2e mais a dépassé derrière la voiture de sécurité. Le Néerlandais Nick de Vryes (Mercedes-Benz EQ), qui avait d'abord terminé 7e, a écopé de la même sanction et a reçu en plus cinq secondes de pénalité pour une infraction au règlement technique. Alors qu'il pouvait s'élancer de la 4e position sur la grille, D'Ambrosio a connu un problème au moment du tour de chauffe et n'a pas réussi à faire démarrer sa voiture. Vandoorne s'élançait de la 11e place. Il remontait jusqu'au quatrième rang, qu'il conservait jusqu'au bout bénéficiant ensuite du déclassement de Günther pour finir 3e. Devant lui, Sims, parti en pole, filait vers sa première victoire en Formule E. Le Britannique, 31 ans, sur tapis vert le Brésilien Lucas Di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler). Le Britannique Sam Bird (Envision Virgin Racing), vainqueur de la première manche vendredi, a abandonné à la mi-course. Sims s'empare ainsi de la tête du championnat avec 35 points. Vandoorne est deuxième avec 27 points, devant Bird (26). Le championnat reprendra le 18 janvier 2020 avec l'ePrix du Chili. Cette saison 2019-2020 se compose de 14 courses. (Belga)