Trois semaines après la fin de la saison de Formule 1 avec McLaren, Stoffel Vandoorne a entamé un nouveau chapitre dans sa carrière. Le pilote flandrien a réussi son meilleur tour en 1:18.490, à 0.762 du Portugais Antonio Felix da Costa (BMW Andretti), auteur de la pole de ce premier Grand Prix de la saison. Jérôme D'Ambrosio (Mahindra Racing) a signé le 9e temps en 1:19.077. La course a lieu samedi midi. La saison 2018-2019 de Formule E, la 5e de son histoire, est composée de treize courses, réparties dans douze villes sur cinq continents. La dernière manche à New York sera en effet riche de deux courses, prévues les 13 et 14 juillet 2019. Comme en Formule 1, les dix premiers pilotes entrent dans les points, le premier empochant 25 unités, le deuxième 18 et le troisième 15. L'auteur de la pole décroche trois points supplémentaires, le pilote le plus rapide en course une unité. Le titre l'an dernier était revenu au Français Jean-Eric Vergne (DS Techeetah). (Belga)

Trois semaines après la fin de la saison de Formule 1 avec McLaren, Stoffel Vandoorne a entamé un nouveau chapitre dans sa carrière. Le pilote flandrien a réussi son meilleur tour en 1:18.490, à 0.762 du Portugais Antonio Felix da Costa (BMW Andretti), auteur de la pole de ce premier Grand Prix de la saison. Jérôme D'Ambrosio (Mahindra Racing) a signé le 9e temps en 1:19.077. La course a lieu samedi midi. La saison 2018-2019 de Formule E, la 5e de son histoire, est composée de treize courses, réparties dans douze villes sur cinq continents. La dernière manche à New York sera en effet riche de deux courses, prévues les 13 et 14 juillet 2019. Comme en Formule 1, les dix premiers pilotes entrent dans les points, le premier empochant 25 unités, le deuxième 18 et le troisième 15. L'auteur de la pole décroche trois points supplémentaires, le pilote le plus rapide en course une unité. Le titre l'an dernier était revenu au Français Jean-Eric Vergne (DS Techeetah). (Belga)