S'il a toujours été dans le tour du leader avec ses équipiers britanniques Tom Blomqvist et Oliver Jarvis, Stoffel Vandoorne n'a jamais réellement pu revendiquer la victoire, les prototypes Cadillac étant un ton au-dessus des Acura. Si bien que Vandoorne a conclu cette pige à la 5e place, à 27 secondes des vainqueurs. La 70e édition des 12 Heures de Sebring a vu Cadillac s'offrir un triplé, la victoire revenant à Earl Bamber/Neel Jani/Alex Lynn (N-Z/Sui/G-B). La classique floridienne comptait comme deuxième manche de l'IMSA, le championnat d'endurance nord-américain. Du côté des autres pilotes belges, Alessio Picariello (Porsche) a terminé 6e du GTD-Pro et sa voiture aussi n'a jamais vraiment été dans le rythme. Parti depuis la pole en GTD, Jan Heylen (Porsche) a vu ses espoirs de victoire s'envoler durant la première heure en raison d'un souci de différentiel et a terminé 10e. Pire encore pour Maxime Martin (Aston Martin) dont sa voiture a été immobilisée en raison d'un problème moteur après trois tours à peine. Reparti, il a été contraint à l'abandon à une quarantaine de minutes de l'arrivée. Abandon aussi pour Ugo de Wilde en LMP3 (Duqueine-Nissan) après deux sorties de piste de l'un de ses coéquipiers. (Belga)

S'il a toujours été dans le tour du leader avec ses équipiers britanniques Tom Blomqvist et Oliver Jarvis, Stoffel Vandoorne n'a jamais réellement pu revendiquer la victoire, les prototypes Cadillac étant un ton au-dessus des Acura. Si bien que Vandoorne a conclu cette pige à la 5e place, à 27 secondes des vainqueurs. La 70e édition des 12 Heures de Sebring a vu Cadillac s'offrir un triplé, la victoire revenant à Earl Bamber/Neel Jani/Alex Lynn (N-Z/Sui/G-B). La classique floridienne comptait comme deuxième manche de l'IMSA, le championnat d'endurance nord-américain. Du côté des autres pilotes belges, Alessio Picariello (Porsche) a terminé 6e du GTD-Pro et sa voiture aussi n'a jamais vraiment été dans le rythme. Parti depuis la pole en GTD, Jan Heylen (Porsche) a vu ses espoirs de victoire s'envoler durant la première heure en raison d'un souci de différentiel et a terminé 10e. Pire encore pour Maxime Martin (Aston Martin) dont sa voiture a été immobilisée en raison d'un problème moteur après trois tours à peine. Reparti, il a été contraint à l'abandon à une quarantaine de minutes de l'arrivée. Abandon aussi pour Ugo de Wilde en LMP3 (Duqueine-Nissan) après deux sorties de piste de l'un de ses coéquipiers. (Belga)