Stijn Stijnen, 35 ans, ancien keeper international du FC Brugeois et du Beerschot, était devenu président du SC Hasselt qu'il avait sauvé de la faillite avec ses propres deniers, en 2012, avant d'occuper les fonctions de directeur sportif et d'entraîneur.

"Je pense que la direction et en particulier le président Bart Casters ont sauté sur l'occasion d'exploiter cette suspension comme prétexte d'un licenciement auquel ils songeaient depuis un certain temps", déplore Stijnen. "Le président avait déjà demandé ma démission comme entraîneur lors de l'assemblée générale du club en décembre dernier. Mais j'étais resté à mon poste. Après ma suspension il est revenu à la la charge vendredi passé, me demandant cette fois d'engager un entraîneur qui suivrait mes directives. Mais j'ai refusé. Le staff actuel n'avait selon moi pas besoin de renfort, même si j'étais suspendu. Finalement ils ont donc décidé lundi de me limoger..."

La direction explique de son côté sur le site que par son comportement parfois excessif, Stijn Stijnen ne se fait pas seulement du tort à lui-même, mais aussi au club dont il ternit ainsi l'image. Ce n'est pas la première mais la deuxième fois en peu de temps qu'il est suspendu. On ne peut pas lutter pour le maintien sans entraîneur le long de la ligne. On espérait trouver une solution en accord avec Stijn, mais il n'en a pas voulu. Il a donc bien fallu prendre une décision radicale. A contre coeur...", assure le SC Hasselt, 12e du classement un point devant Oosterzonen, 13e et actuellement barragiste.

Stijn Stijnen, 35 ans, ancien keeper international du FC Brugeois et du Beerschot, était devenu président du SC Hasselt qu'il avait sauvé de la faillite avec ses propres deniers, en 2012, avant d'occuper les fonctions de directeur sportif et d'entraîneur. "Je pense que la direction et en particulier le président Bart Casters ont sauté sur l'occasion d'exploiter cette suspension comme prétexte d'un licenciement auquel ils songeaient depuis un certain temps", déplore Stijnen. "Le président avait déjà demandé ma démission comme entraîneur lors de l'assemblée générale du club en décembre dernier. Mais j'étais resté à mon poste. Après ma suspension il est revenu à la la charge vendredi passé, me demandant cette fois d'engager un entraîneur qui suivrait mes directives. Mais j'ai refusé. Le staff actuel n'avait selon moi pas besoin de renfort, même si j'étais suspendu. Finalement ils ont donc décidé lundi de me limoger..." La direction explique de son côté sur le site que par son comportement parfois excessif, Stijn Stijnen ne se fait pas seulement du tort à lui-même, mais aussi au club dont il ternit ainsi l'image. Ce n'est pas la première mais la deuxième fois en peu de temps qu'il est suspendu. On ne peut pas lutter pour le maintien sans entraîneur le long de la ligne. On espérait trouver une solution en accord avec Stijn, mais il n'en a pas voulu. Il a donc bien fallu prendre une décision radicale. A contre coeur...", assure le SC Hasselt, 12e du classement un point devant Oosterzonen, 13e et actuellement barragiste.