Le titre mondial est revenu à la Russe Angelina Golikova, victorieuse en 37.14. Elle a devancé la favorite, la Néerlandaise Femke Kok de 14/100es de seconde et sa compatriote Olga Fatkulina de 31/100es. Stien Vanhoutte a fini 18e à 2.1 de Golikova et Sandrine Tas à 2.4 19e sur 21 engagées. Il s'agit toutes les deux de leur premier Mondiaux. Sur 500m messieurs, le Canadien de 28 ans Laurent Dubreuil (34.39) a détrôné le Russe Pavel Kulizhnikov pour 14/100es de secondes. Le bronze est revenu au Néerlandais Dai Dai N'tab, 3e à 23/100es. La poursuite a été sans surprise dominée par les Pays-Bas, tant chez les dames que chez les messieurs. Ireen Wüst, Antoinette de Jong et Irene Schouten l'ont emporté en 2:55.79 pour devancer le Canada (2:55.97) en argent et la Russie (2:59.35) en bronze. A noter que la Chine, la Corée du Sud et le Japon, championne olympique et tenante du titre, n'ont pas effectué le déplacement en raison de la crise sanitaire. Ireen Wüst, cinq fois championne olympique et qui pourrait disputer ses derniers Mondiaux (où elle est présente depuis 2007), ajoute une 6e médaille d'or en poursuite après six titres aussi de vice-championne du monde. Chez les messieurs, les Pays-Bas ont conservé leur titre en 3:41.42 avec Patrick Roest, Marcel Bosker et Beau Snellink. Le podium est identique avec le Canada (3:41.71), 2e et la Russie (3:42.66), 3e. Les départs groupés (mass start) et les 1.000m sont au programme samedi. Dimanche, en clôture, fera place aux 1.500m, au 5.000m dames et 10.000m messieurs. (Belga)

Le titre mondial est revenu à la Russe Angelina Golikova, victorieuse en 37.14. Elle a devancé la favorite, la Néerlandaise Femke Kok de 14/100es de seconde et sa compatriote Olga Fatkulina de 31/100es. Stien Vanhoutte a fini 18e à 2.1 de Golikova et Sandrine Tas à 2.4 19e sur 21 engagées. Il s'agit toutes les deux de leur premier Mondiaux. Sur 500m messieurs, le Canadien de 28 ans Laurent Dubreuil (34.39) a détrôné le Russe Pavel Kulizhnikov pour 14/100es de secondes. Le bronze est revenu au Néerlandais Dai Dai N'tab, 3e à 23/100es. La poursuite a été sans surprise dominée par les Pays-Bas, tant chez les dames que chez les messieurs. Ireen Wüst, Antoinette de Jong et Irene Schouten l'ont emporté en 2:55.79 pour devancer le Canada (2:55.97) en argent et la Russie (2:59.35) en bronze. A noter que la Chine, la Corée du Sud et le Japon, championne olympique et tenante du titre, n'ont pas effectué le déplacement en raison de la crise sanitaire. Ireen Wüst, cinq fois championne olympique et qui pourrait disputer ses derniers Mondiaux (où elle est présente depuis 2007), ajoute une 6e médaille d'or en poursuite après six titres aussi de vice-championne du monde. Chez les messieurs, les Pays-Bas ont conservé leur titre en 3:41.42 avec Patrick Roest, Marcel Bosker et Beau Snellink. Le podium est identique avec le Canada (3:41.71), 2e et la Russie (3:42.66), 3e. Les départs groupés (mass start) et les 1.000m sont au programme samedi. Dimanche, en clôture, fera place aux 1.500m, au 5.000m dames et 10.000m messieurs. (Belga)