"J'ai fait un mauvais point dans le tie-break, et puis surtout un mauvais jeu dans le troisième set (NdlR : à 2-1 pour le Croate) et j'ai perdu. C'est chouette, non ?", ironisa-t-il. "Mais soit, Karlovic est vraiment un très bon joueur, bien meilleur que l'imaginent certains. Non seulement, il sert remarquablement (33 aces vendredi, ndlr), mais il n'est pas mauvais non plus du fond du court. Je suis parvenu à le breaker une fois, avec un peu de chance, pour gagner le deuxième set, mais contre ce genre de joueur, on n'a pas le droit à l'erreur. Ce n'était pas évident..." Steve Darcis peut néanmoins se montrer satisfait de son parcours en Inde. Après 400 jours sans match officiel, le Liégeois a montré de très belles choses, qui doivent l'encourager pour la suite. "Là, j'ai mal partout", sourit-il au moment de dresser un premier bilan. "Au dos, aux abdos. Maintenant, je suis content de mon attitude, car je me suis bien accroché quand c'était dur. J'ai également pu enchaîner les matches. Mon niveau de jeu n'était pas exceptionnel, je n'ai pas pratiqué le meilleur tennis de ma carrière, mais c'est allé crescendo, car au début j'avais du mal à contrôler les balles. Le chemin est encore long, mais c'est un pas dans la bonne direction...", a-til conclu. Prochain rendez-vous l'Open d'Australie à Melbourne, à partir du 14 janvier. A noter qu'en finale, Karlovic affrontera le Sud-africain Kevin Anderson (ATP 6), finaliste l'an dernier et première tête de série du tournoi. Celui-ci a en effet écarté de sa route en deux sets, 6-3, 7-6 (7/3), le Français Gilles Simon (ATP 30), tenant du titre, tête de série numéro trois. (Belga)

"J'ai fait un mauvais point dans le tie-break, et puis surtout un mauvais jeu dans le troisième set (NdlR : à 2-1 pour le Croate) et j'ai perdu. C'est chouette, non ?", ironisa-t-il. "Mais soit, Karlovic est vraiment un très bon joueur, bien meilleur que l'imaginent certains. Non seulement, il sert remarquablement (33 aces vendredi, ndlr), mais il n'est pas mauvais non plus du fond du court. Je suis parvenu à le breaker une fois, avec un peu de chance, pour gagner le deuxième set, mais contre ce genre de joueur, on n'a pas le droit à l'erreur. Ce n'était pas évident..." Steve Darcis peut néanmoins se montrer satisfait de son parcours en Inde. Après 400 jours sans match officiel, le Liégeois a montré de très belles choses, qui doivent l'encourager pour la suite. "Là, j'ai mal partout", sourit-il au moment de dresser un premier bilan. "Au dos, aux abdos. Maintenant, je suis content de mon attitude, car je me suis bien accroché quand c'était dur. J'ai également pu enchaîner les matches. Mon niveau de jeu n'était pas exceptionnel, je n'ai pas pratiqué le meilleur tennis de ma carrière, mais c'est allé crescendo, car au début j'avais du mal à contrôler les balles. Le chemin est encore long, mais c'est un pas dans la bonne direction...", a-til conclu. Prochain rendez-vous l'Open d'Australie à Melbourne, à partir du 14 janvier. A noter qu'en finale, Karlovic affrontera le Sud-africain Kevin Anderson (ATP 6), finaliste l'an dernier et première tête de série du tournoi. Celui-ci a en effet écarté de sa route en deux sets, 6-3, 7-6 (7/3), le Français Gilles Simon (ATP 30), tenant du titre, tête de série numéro trois. (Belga)