Il fallait à la star des Golden State Warriors marquer deux tirs à longue distance pour réaliser cet exploit. Ce qu'il s'est appliqué à faire lors de la victoire contre les New York Knicks (96-105), dès le premier quart-temps, en moins de cinq minutes et en trois tentatives, sous les yeux de son glorieux aîné, ainsi que de Reggie Miller, désormais 3e de ce prestigieux classement. Plus peut-être que d'avoir effacé des tablettes Allen, champion NBA avec Boston (2008) puis Miami (2013), c'est la rapidité avec laquelle Curry, 33 ans, y est parvenu qui sidère. Là où le premier a marqué 2.973 paniers à trois points en 1.300 rencontres, Curry aura mis 789 matchs pour le dépasser. Il est vrai que tourner à 43.1 % de réussite en carrière dans cet exercice cela aide. Mardi, il a porté à 152 le nombre de rencontres consécutives avec au moins un tir primé à son compteur, une série débutée le 1er décembre 2018. Il n'est plus qu'à cinq matchs de son record (157) établi entre novembre 2014 et novembre 2016. "C'est une soirée très, très spéciale, dans une telle salle... Je ne saurais exprimer à quel point c'est un honneur pour moi de voir une telle réaction ici et à quel point cette étape importante est appréciée", a déclaré Curry après le match. "C'est passionnant de voir Steph battre ce record. Il a révolutionné la façon de jouer au basket et continue de laisser les fans en admiration avec son art étonnant et son extraordinaire capacité à shooter. Bravo pour cet exploit historique", a réagi le patron de la NBA Adam Silver. Arme occasionnelle il y a quinze ans, réservée à une minorité de spécialistes, le tir derrière l'arc a fini par devenir sous son ère l'option offensive privilégiée par la plupart des équipes en NBA. Il a ainsi contribué à la quasi-disparition des lourds pivots maladroits au profit de pivots-tireurs plus rapides et mobiles et au concept tactique de "small ball", privilégiant le jeu vif à celui placé et plus lent favorisant les grands formats. Il est déjà certain que le successeur de Stephen Curry dans cet art de la précision à distance devra être diablement adroit. Car le record n'est pas encore arrêté. Avec à présent 2.977 paniers au compteur, la barre des 3.000 est pour dans quelques jours, celle de 4.000 à portée s'il tient son rythme. (Belga)

Il fallait à la star des Golden State Warriors marquer deux tirs à longue distance pour réaliser cet exploit. Ce qu'il s'est appliqué à faire lors de la victoire contre les New York Knicks (96-105), dès le premier quart-temps, en moins de cinq minutes et en trois tentatives, sous les yeux de son glorieux aîné, ainsi que de Reggie Miller, désormais 3e de ce prestigieux classement. Plus peut-être que d'avoir effacé des tablettes Allen, champion NBA avec Boston (2008) puis Miami (2013), c'est la rapidité avec laquelle Curry, 33 ans, y est parvenu qui sidère. Là où le premier a marqué 2.973 paniers à trois points en 1.300 rencontres, Curry aura mis 789 matchs pour le dépasser. Il est vrai que tourner à 43.1 % de réussite en carrière dans cet exercice cela aide. Mardi, il a porté à 152 le nombre de rencontres consécutives avec au moins un tir primé à son compteur, une série débutée le 1er décembre 2018. Il n'est plus qu'à cinq matchs de son record (157) établi entre novembre 2014 et novembre 2016. "C'est une soirée très, très spéciale, dans une telle salle... Je ne saurais exprimer à quel point c'est un honneur pour moi de voir une telle réaction ici et à quel point cette étape importante est appréciée", a déclaré Curry après le match. "C'est passionnant de voir Steph battre ce record. Il a révolutionné la façon de jouer au basket et continue de laisser les fans en admiration avec son art étonnant et son extraordinaire capacité à shooter. Bravo pour cet exploit historique", a réagi le patron de la NBA Adam Silver. Arme occasionnelle il y a quinze ans, réservée à une minorité de spécialistes, le tir derrière l'arc a fini par devenir sous son ère l'option offensive privilégiée par la plupart des équipes en NBA. Il a ainsi contribué à la quasi-disparition des lourds pivots maladroits au profit de pivots-tireurs plus rapides et mobiles et au concept tactique de "small ball", privilégiant le jeu vif à celui placé et plus lent favorisant les grands formats. Il est déjà certain que le successeur de Stephen Curry dans cet art de la précision à distance devra être diablement adroit. Car le record n'est pas encore arrêté. Avec à présent 2.977 paniers au compteur, la barre des 3.000 est pour dans quelques jours, celle de 4.000 à portée s'il tient son rythme. (Belga)