Le défenseur du Standard a été renvoyé aux vestiaires par Alexandre Boucaut juste avant la mi-temps de la rencontre face à OHL pour un tackle fautif sur Thomas Azevedo. Ce qui n'a pas empêché le Standard de s'imposer 0-4 sur la pelouse des Louvanistes.

Si Van Damme refuse encore la sanction, il pourra faire appel et sera fixé vendredi. S'il écope tout de même de trois matches de suspension, il manquera le dernier match de la phase classique du championnat face au Sporting Lokeren le 16 mars. Il sera ensuite privé des deux premiers matchs des play-offs, dont le calendrier sera dévoilé le lundi 18 mars à 14h.

Par ailleurs, Jelle Van Damme a déjà écopé de neuf cartes jaunes cette saison, raison pour laquelle il avait été murmuré que le joueur pourrait chercher à se faire avertir volontairement. Une théorie que rejette en bloc le vice-capitaine Laurent Ciman. "Il faut arrêter de croire et surtout de dire qu'un footballeur triche sans arrêt. Jelle n'est pas un tricheur. Il n'a pas fait exprès de prendre cette carte. S'il avait voulu prendre un avertissement, il l'aurait déjà fait avant", explique Ciman dans la DH. "C'est dommage pour nous car nous perdons notre capitaine qui était en forme ces dernières semaines. J'espère que nous n'allons pas en être privés pour plusieurs semaines. Cependant, dans le groupe, nous disposons de plusieurs joueurs capables de remplacer Jelle au mieux". La prochaine carte jaune sera synonyme de deux journées de suspension pour Van Damme.

Le défenseur du Standard a été renvoyé aux vestiaires par Alexandre Boucaut juste avant la mi-temps de la rencontre face à OHL pour un tackle fautif sur Thomas Azevedo. Ce qui n'a pas empêché le Standard de s'imposer 0-4 sur la pelouse des Louvanistes.Si Van Damme refuse encore la sanction, il pourra faire appel et sera fixé vendredi. S'il écope tout de même de trois matches de suspension, il manquera le dernier match de la phase classique du championnat face au Sporting Lokeren le 16 mars. Il sera ensuite privé des deux premiers matchs des play-offs, dont le calendrier sera dévoilé le lundi 18 mars à 14h. Par ailleurs, Jelle Van Damme a déjà écopé de neuf cartes jaunes cette saison, raison pour laquelle il avait été murmuré que le joueur pourrait chercher à se faire avertir volontairement. Une théorie que rejette en bloc le vice-capitaine Laurent Ciman. "Il faut arrêter de croire et surtout de dire qu'un footballeur triche sans arrêt. Jelle n'est pas un tricheur. Il n'a pas fait exprès de prendre cette carte. S'il avait voulu prendre un avertissement, il l'aurait déjà fait avant", explique Ciman dans la DH. "C'est dommage pour nous car nous perdons notre capitaine qui était en forme ces dernières semaines. J'espère que nous n'allons pas en être privés pour plusieurs semaines. Cependant, dans le groupe, nous disposons de plusieurs joueurs capables de remplacer Jelle au mieux". La prochaine carte jaune sera synonyme de deux journées de suspension pour Van Damme.