De nombreux joueurs du Standard se trouvent encore en vacances, mais les supporters, peu nombreux en raison de l'orage qui a noyé l'Académie ce lundi matin, ont pu faire la connaissance de Danny Verbeeck, l'attaquant néerlandais arrivé du club de D2 aux Pays-Bas de Den Bosch. Biton, l'autre renfort des 'Rouches' sera là mardi.

Ron Jans a de suite voulu mettre le public dans sa poche. Il s'est approché des fans et leur a dit en français : "Nous allons essayer de vous ouvrir les portes de l'entraînement une ou deux fois par semaine. Parce que vous êtes le Standard. Je vous souhaite une bonne saison. Pour ma part, je suis fier d'être l'entraîneur du Standard."

Après deux heures d'entraînement, Ron Jans a ensuite donné sa première conférence de presse. "Il est enthousiasmant de débuter dans un nouveau club", a souligné le Néerlandais. "J'ai apprécié l'infrastructure et ma joie n'a été atténuée que par... l'élimination des Pays Bas, dimanche soir. Je suis satisfait du comportement affiché par le groupe. Attention, la sélection est loin d'être complète. Outre les arrivées plus tardives, concernant les anciens, il est probable que le noyau sera renforcé à la faveur des transferts que nous pourrons encore réaliser, selon les opportunités du marché."

A son propre sujet, Ron Jans a assuré : "Pour vous, je suis un inconnu. Je l'ai également dit aux joueurs. Mais cela va changer. Vous allez apprendre à me connaître. J'ai une mission : former un groupe et l'amener le plus haut possible. J'ai demandé aux joueurs de me suivre, d'adhérer au projet. D'avoir confiance."

Jelle Van Damme "prêt à relever le défi" Devenu l'un des anciens, et un des piliers du club liégeois, Jelle Van Damme a lui appelé à la patience. "Avec les Hollandais, généralement, on sait à quoi s'en tenir. Ils sont directs", a assuré Van Damme qui a passé plusieurs saisons à l'Ajax Amsterdam. "La vision du foot qu'a Ron Jans me paraît constructive avec un jeu construit de l'arrière et qui ira vite vers l'avant. Le groupe n'est pas définitif. Il y aura encore pas mal de changements. Ce n'est pas trop le problème des joueurs. Nous avons l'obligation de nous préparer et d'être le mieux possible pour la reprise. Je ne suis pas inquiet. J'ai la conviction que le Standard fera ce qu'il doit pour présenter une formation totalement compétitive. "

"Chaque saison, nos ambitions doivent être revues à la hausse", a encore déclaré le médian belge. "C'est la vocation d'un grand club. Le top 3 constitue un objectif minimum. A la limite profitons de l'absence de matches européens pour bien réussir sur la scène nationale. Cela nous donnera du temps pour grandir et viser, outre le trio de pointe, un succès en Coupe de Belgique. Je ne crois pas une nouvelle saison de transition. Nous sommes prêts à relever nos défis".

De Sart "toujours intéressé par Perbet"

Par ailleurs, Jérémy Perbet figure toujours sur les tablettes du directeur sportif du Standard, Jean-François de Sart. "Oui, il fait partie de nos objectifs", a-t-il avoué à propos de l'attaquant français qui, selon lui, n'a pas un style de jeu très semblable à celui de Biton. "Biton peut être déplacé. Soit un rien plus bas sur l'échiquier, soit légèrement sur le flanc. Ils peuvent à mon sens jouer ensemble."

"Très tôt la saison dernière, nos scouts nous ont alerté concernant Danny Verbeeck", a encore précisé de Sart. "Nous l'avons vu et engagé dans le cadre du recrutement de jeunes talents. Il n'a pas la pression d'un joueur qui arrive avec la mission d'être immédiatement titulaire. C'est un gaucher, à vocation offensive. Ses qualités sont d'abord techniques. Danny a effectué toute sa formation à Den Bosch, ce qui ravit une partie de nos supporters, dont le groupe (le Hell Side) est jumelé avec le noyau dur de Den Bosch. Il partira ainsi avec un a priori favorable."

A propos de Felipe, Jean-François de Sart a expliqué qu'"il n'est pas encore à Hanovre, mais je crois pouvoir vous assurer qu'il va quitter le Standard. Ce n'est plus qu'une question de détails." Tchité ? "Oui, il y a un intérêt, mais pas d'offre officielle. Nous en attendons une dans les heures prochaines."

Quant à la problématique du gardien, Jean-François de Sart a répondu : "Nous y sommes attentifs. Nous réfléchissons. Nous n'avons pas encore pris une position tranchée."

Enfin, un défenseur viendrait compléter l'effectif en cas de départ conjugué de Kanu et de Felipe.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

De nombreux joueurs du Standard se trouvent encore en vacances, mais les supporters, peu nombreux en raison de l'orage qui a noyé l'Académie ce lundi matin, ont pu faire la connaissance de Danny Verbeeck, l'attaquant néerlandais arrivé du club de D2 aux Pays-Bas de Den Bosch. Biton, l'autre renfort des 'Rouches' sera là mardi. Ron Jans a de suite voulu mettre le public dans sa poche. Il s'est approché des fans et leur a dit en français : "Nous allons essayer de vous ouvrir les portes de l'entraînement une ou deux fois par semaine. Parce que vous êtes le Standard. Je vous souhaite une bonne saison. Pour ma part, je suis fier d'être l'entraîneur du Standard." Après deux heures d'entraînement, Ron Jans a ensuite donné sa première conférence de presse. "Il est enthousiasmant de débuter dans un nouveau club", a souligné le Néerlandais. "J'ai apprécié l'infrastructure et ma joie n'a été atténuée que par... l'élimination des Pays Bas, dimanche soir. Je suis satisfait du comportement affiché par le groupe. Attention, la sélection est loin d'être complète. Outre les arrivées plus tardives, concernant les anciens, il est probable que le noyau sera renforcé à la faveur des transferts que nous pourrons encore réaliser, selon les opportunités du marché." A son propre sujet, Ron Jans a assuré : "Pour vous, je suis un inconnu. Je l'ai également dit aux joueurs. Mais cela va changer. Vous allez apprendre à me connaître. J'ai une mission : former un groupe et l'amener le plus haut possible. J'ai demandé aux joueurs de me suivre, d'adhérer au projet. D'avoir confiance." Jelle Van Damme "prêt à relever le défi" Devenu l'un des anciens, et un des piliers du club liégeois, Jelle Van Damme a lui appelé à la patience. "Avec les Hollandais, généralement, on sait à quoi s'en tenir. Ils sont directs", a assuré Van Damme qui a passé plusieurs saisons à l'Ajax Amsterdam. "La vision du foot qu'a Ron Jans me paraît constructive avec un jeu construit de l'arrière et qui ira vite vers l'avant. Le groupe n'est pas définitif. Il y aura encore pas mal de changements. Ce n'est pas trop le problème des joueurs. Nous avons l'obligation de nous préparer et d'être le mieux possible pour la reprise. Je ne suis pas inquiet. J'ai la conviction que le Standard fera ce qu'il doit pour présenter une formation totalement compétitive. " "Chaque saison, nos ambitions doivent être revues à la hausse", a encore déclaré le médian belge. "C'est la vocation d'un grand club. Le top 3 constitue un objectif minimum. A la limite profitons de l'absence de matches européens pour bien réussir sur la scène nationale. Cela nous donnera du temps pour grandir et viser, outre le trio de pointe, un succès en Coupe de Belgique. Je ne crois pas une nouvelle saison de transition. Nous sommes prêts à relever nos défis". De Sart "toujours intéressé par Perbet" Par ailleurs, Jérémy Perbet figure toujours sur les tablettes du directeur sportif du Standard, Jean-François de Sart. "Oui, il fait partie de nos objectifs", a-t-il avoué à propos de l'attaquant français qui, selon lui, n'a pas un style de jeu très semblable à celui de Biton. "Biton peut être déplacé. Soit un rien plus bas sur l'échiquier, soit légèrement sur le flanc. Ils peuvent à mon sens jouer ensemble." "Très tôt la saison dernière, nos scouts nous ont alerté concernant Danny Verbeeck", a encore précisé de Sart. "Nous l'avons vu et engagé dans le cadre du recrutement de jeunes talents. Il n'a pas la pression d'un joueur qui arrive avec la mission d'être immédiatement titulaire. C'est un gaucher, à vocation offensive. Ses qualités sont d'abord techniques. Danny a effectué toute sa formation à Den Bosch, ce qui ravit une partie de nos supporters, dont le groupe (le Hell Side) est jumelé avec le noyau dur de Den Bosch. Il partira ainsi avec un a priori favorable." A propos de Felipe, Jean-François de Sart a expliqué qu'"il n'est pas encore à Hanovre, mais je crois pouvoir vous assurer qu'il va quitter le Standard. Ce n'est plus qu'une question de détails." Tchité ? "Oui, il y a un intérêt, mais pas d'offre officielle. Nous en attendons une dans les heures prochaines." Quant à la problématique du gardien, Jean-François de Sart a répondu : "Nous y sommes attentifs. Nous réfléchissons. Nous n'avons pas encore pris une position tranchée." Enfin, un défenseur viendrait compléter l'effectif en cas de départ conjugué de Kanu et de Felipe. Sportfootmagazine.be, avec Belga