Anderlecht mesure que l'ère Biglia se terminera, pour de bon cette fois, en fin de saison. Le joueur a besoin d'un nouveau 6 comme de pain blanc. Une source bruxelloise confirme que " Vainqueur intéresse Anderlecht au plus haut point ". L'entourage du joueur nous a confirmé être au courant de l'estime des Mauves. Cela signifie bien qu'Anderlecht a pris la température et fera une offre à Sclessin en fin de saison. C'est une certitude mais prudent, le Sporting bruxellois suit d'autres pistes, en Espagne notamment, et notre interlocuteur mauve précise : " Vainqueur attire notre attention depuis un bon bout de temps. Nos scouts étudient son style et font des projections sur ce qu'il pourrait nous apporter. Ils ont remarqué qu'il est particulièrement à l'aise dans une formation défensive qui évolue assez bas. Par contre, nous avons des interrogations à propos de son fonctionnement dans une équipe qui impose le jeu dans le camp adverse où il y a moins d'espace. "

Anderlecht a le sentiment que Vainqueur possède le profil indiqué pour remplacer Biglia mais s'interroge encore, attend la certitude d'encaisser un gros chèque européen avant de se lancer dans la bataille pour le médian défensif du Standard. José Riga a lancé l'ancien milieu de Nantes en D1. Dès son arrivée en bord de Meuse, Riga a compris que Vainqueur avait faim, envie de progrès et de revanche.

" Oui, Vainqueur brillerait et conviendrait à Anderlecht ", souligne Riga. " Je prétends même que tout serait plus facile pour lui au stade Constant Vanden Stock. J'apprécie Biglia qui a souvent la chance d'évoluer dans un fauteuil, sans pressing sur sa personne. Vainqueur pourrait s'adapter facilement à ce changement de donne. Ses passes sont précises : elles le seraient encore davantage dans une équipe aux accents techniques plus accentués. Je ne dis pas que Biglia sera facile à remplacer, loin de là, mais William a la taille de l'emploi. La saison passée, j'avais demandé à Vainqueur de mettre petit à petit le nez à la fenêtre. Il l'a fait et le phénomène s'est accentué, comme on le voit depuis le début des PO1. "

Par Pierre Bilic et Stéphane Vande Velde

Retrouvez l'intégralité de l'article dans votre Sport/Foot Magazine

Anderlecht mesure que l'ère Biglia se terminera, pour de bon cette fois, en fin de saison. Le joueur a besoin d'un nouveau 6 comme de pain blanc. Une source bruxelloise confirme que " Vainqueur intéresse Anderlecht au plus haut point ". L'entourage du joueur nous a confirmé être au courant de l'estime des Mauves. Cela signifie bien qu'Anderlecht a pris la température et fera une offre à Sclessin en fin de saison. C'est une certitude mais prudent, le Sporting bruxellois suit d'autres pistes, en Espagne notamment, et notre interlocuteur mauve précise : " Vainqueur attire notre attention depuis un bon bout de temps. Nos scouts étudient son style et font des projections sur ce qu'il pourrait nous apporter. Ils ont remarqué qu'il est particulièrement à l'aise dans une formation défensive qui évolue assez bas. Par contre, nous avons des interrogations à propos de son fonctionnement dans une équipe qui impose le jeu dans le camp adverse où il y a moins d'espace. "Anderlecht a le sentiment que Vainqueur possède le profil indiqué pour remplacer Biglia mais s'interroge encore, attend la certitude d'encaisser un gros chèque européen avant de se lancer dans la bataille pour le médian défensif du Standard. José Riga a lancé l'ancien milieu de Nantes en D1. Dès son arrivée en bord de Meuse, Riga a compris que Vainqueur avait faim, envie de progrès et de revanche." Oui, Vainqueur brillerait et conviendrait à Anderlecht ", souligne Riga. " Je prétends même que tout serait plus facile pour lui au stade Constant Vanden Stock. J'apprécie Biglia qui a souvent la chance d'évoluer dans un fauteuil, sans pressing sur sa personne. Vainqueur pourrait s'adapter facilement à ce changement de donne. Ses passes sont précises : elles le seraient encore davantage dans une équipe aux accents techniques plus accentués. Je ne dis pas que Biglia sera facile à remplacer, loin de là, mais William a la taille de l'emploi. La saison passée, j'avais demandé à Vainqueur de mettre petit à petit le nez à la fenêtre. Il l'a fait et le phénomène s'est accentué, comme on le voit depuis le début des PO1. "Par Pierre Bilic et Stéphane Vande VeldeRetrouvez l'intégralité de l'article dans votre Sport/Foot Magazine