Le Standard a demandé une réunion avec la Commission centrale des arbitres pour discuter "de manière constructive afin de trouver des solutions" aux erreurs d'arbitrage dont le leader du championnat s'estime victime. Le club liégeois a en effet transmis un communiqué de presse lundi reprenant une liste selon lui d'erreurs d'arbitrage qu'il juge en sa défaveur.

"Nous ne demandons aucun avantage mais un esprit de fair-play et de respect ainsi qu'un juste équilibre or, actuellement, nous avons le sentiment de perdre des points à cause de l'arbitrage là où d'autres en gagnent", explique le Standard dans son communiqué. "Rien que sur la 3ème journée des Playoffs 1, on pourrait ainsi dire que nous avons par exemple perdu 4 points sur Anderlecht à cause de différentes décisions arbitrales. Certes, les arbitres sont des êtres humains qui peuvent commettre des erreurs mais un équilibre doit malgré tout exister tout au long d'une compétition. Or, nous constatons aujourd'hui que cet équilibre n'est plus respecté."

Le Standard a terminé en tête de la phase classique du championnat et occupe toujours la première place du classement des play-off I après la troisième journée avec 38 points pour 36 à Zulte-Waregem, et 35 à Anderlecht et le FC Bruges.

Voici le communiqué du Standard en intégralité:

"Suite à vos nombreux messages et emails de soutien que vous nous avez envoyés depuis ce dimanche soir et qui montrent votre indignation et votre incompréhension grandissantes concernant l'arbitrage, nous estimons qu'il est important de réagir et de relayer vos remarques qui sont d'ailleurs entièrement partagées par l'ensemble du club.

Nous ne demandons aucun avantage mais un esprit de fair-play et de respect ainsi qu'un juste équilibre or, actuellement, nous avons le sentiment de perdre des points à cause de l'arbitrage là où d'autres en gagnent.

Nous aurions déjà pu donner de nombreux exemples durant la phase classique que nous avons encore tous en tête mais nous allons nous concentrer sur les matches des Playoffs 1.

Zulte Waregem - Standard de Liège (4 avril 2014) :

- 8ème minute de jeu : une vilaine semelle d'Idrissa Sylla sur Laurent Ciman aurait dû valoir la carte rouge à l'attaquant de Zulte Waregem qui inscrira le 1er but de ses couleurs à la 48ème minute. Cette exclusion aurait également eu comme conséquence pour les Rouches de jouer à 11 à contre 10 pendant plus de 80 minutes.

KRC Genk - Standard de Liège (13 avril 2014) :

- 28ème minute : Imoh Ezekiel et Frédéric Bulot sont signalés injustement en position de hors-jeu après un bon travail de récupération de Vainqueur dans le milieu du jeu. Cela annule évidemment une occasion franche.

- 38ème minute : 2ème carte jaune pour Yoni Buyens qui est ainsi exclu suite à un accrochage avec Jelle Vossen jugé très léger par l'ensemble des médias et des observateurs. Jelle Vossen reconnaissait d'ailleurs lui-même lors des interviews TV d'après-match en avoir rajouté. Il ne fait malheureusement que profiter des défaillances d'un système que nous déplorons car il génère de tels comportements.

- en seconde période, les Rouches auraient pu hériter d'un penalty suite au coup volontaire de László Köteles sur Frédéric Bulot.

2 jours plus tôt, lors de la rencontre opposant le Sporting Lokeren au Sporting d'Anderlecht, Lokeren réclamait un penalty en seconde période pour une faute de main bien réelle de Cheikhou Kouyaté dans le rectangle mais l'arbitre de la rencontre ne bougeait pas. Le joueur lui-même reconnaissait lors des interviews TV d'après-match qu'il y avait pénalty. A deux minutes du coup de sifflet final de cette même rencontre, Anthony Vanden Borre ne recevait qu'une carte jaune pour un tacle dangereux par l'arrière.

Rien que sur la 3ème journée des Playoffs 1, on pourrait ainsi dire que nous avons par exemple perdu 4 points sur Anderlecht à cause de différentes décisions arbitrales.

Certes, les arbitres sont des êtres humains qui peuvent commettre des erreurs mais un équilibre doit malgré tout exister tout au long d'une compétition. Or, nous constatons aujourd'hui que cet équilibre n'est plus respecté.

Dès lors, le Standard de Liège souhaiterait une réunion avec les Responsables de la CCA pour en discuter de manière constructive afin de trouver des solutions."

Le Standard a demandé une réunion avec la Commission centrale des arbitres pour discuter "de manière constructive afin de trouver des solutions" aux erreurs d'arbitrage dont le leader du championnat s'estime victime. Le club liégeois a en effet transmis un communiqué de presse lundi reprenant une liste selon lui d'erreurs d'arbitrage qu'il juge en sa défaveur. "Nous ne demandons aucun avantage mais un esprit de fair-play et de respect ainsi qu'un juste équilibre or, actuellement, nous avons le sentiment de perdre des points à cause de l'arbitrage là où d'autres en gagnent", explique le Standard dans son communiqué. "Rien que sur la 3ème journée des Playoffs 1, on pourrait ainsi dire que nous avons par exemple perdu 4 points sur Anderlecht à cause de différentes décisions arbitrales. Certes, les arbitres sont des êtres humains qui peuvent commettre des erreurs mais un équilibre doit malgré tout exister tout au long d'une compétition. Or, nous constatons aujourd'hui que cet équilibre n'est plus respecté." Le Standard a terminé en tête de la phase classique du championnat et occupe toujours la première place du classement des play-off I après la troisième journée avec 38 points pour 36 à Zulte-Waregem, et 35 à Anderlecht et le FC Bruges. Voici le communiqué du Standard en intégralité: "Suite à vos nombreux messages et emails de soutien que vous nous avez envoyés depuis ce dimanche soir et qui montrent votre indignation et votre incompréhension grandissantes concernant l'arbitrage, nous estimons qu'il est important de réagir et de relayer vos remarques qui sont d'ailleurs entièrement partagées par l'ensemble du club. Nous ne demandons aucun avantage mais un esprit de fair-play et de respect ainsi qu'un juste équilibre or, actuellement, nous avons le sentiment de perdre des points à cause de l'arbitrage là où d'autres en gagnent. Nous aurions déjà pu donner de nombreux exemples durant la phase classique que nous avons encore tous en tête mais nous allons nous concentrer sur les matches des Playoffs 1. Zulte Waregem - Standard de Liège (4 avril 2014) : - 8ème minute de jeu : une vilaine semelle d'Idrissa Sylla sur Laurent Ciman aurait dû valoir la carte rouge à l'attaquant de Zulte Waregem qui inscrira le 1er but de ses couleurs à la 48ème minute. Cette exclusion aurait également eu comme conséquence pour les Rouches de jouer à 11 à contre 10 pendant plus de 80 minutes. KRC Genk - Standard de Liège (13 avril 2014) : - 28ème minute : Imoh Ezekiel et Frédéric Bulot sont signalés injustement en position de hors-jeu après un bon travail de récupération de Vainqueur dans le milieu du jeu. Cela annule évidemment une occasion franche. - 38ème minute : 2ème carte jaune pour Yoni Buyens qui est ainsi exclu suite à un accrochage avec Jelle Vossen jugé très léger par l'ensemble des médias et des observateurs. Jelle Vossen reconnaissait d'ailleurs lui-même lors des interviews TV d'après-match en avoir rajouté. Il ne fait malheureusement que profiter des défaillances d'un système que nous déplorons car il génère de tels comportements. - en seconde période, les Rouches auraient pu hériter d'un penalty suite au coup volontaire de László Köteles sur Frédéric Bulot. 2 jours plus tôt, lors de la rencontre opposant le Sporting Lokeren au Sporting d'Anderlecht, Lokeren réclamait un penalty en seconde période pour une faute de main bien réelle de Cheikhou Kouyaté dans le rectangle mais l'arbitre de la rencontre ne bougeait pas. Le joueur lui-même reconnaissait lors des interviews TV d'après-match qu'il y avait pénalty. A deux minutes du coup de sifflet final de cette même rencontre, Anthony Vanden Borre ne recevait qu'une carte jaune pour un tacle dangereux par l'arrière. Rien que sur la 3ème journée des Playoffs 1, on pourrait ainsi dire que nous avons par exemple perdu 4 points sur Anderlecht à cause de différentes décisions arbitrales. Certes, les arbitres sont des êtres humains qui peuvent commettre des erreurs mais un équilibre doit malgré tout exister tout au long d'une compétition. Or, nous constatons aujourd'hui que cet équilibre n'est plus respecté. Dès lors, le Standard de Liège souhaiterait une réunion avec les Responsables de la CCA pour en discuter de manière constructive afin de trouver des solutions."