La rencontre comptant pour la 17e journée de championnat entre le Standard et Charleroi a été arrêtée à la 88e minute de jeu dimanche soir en raison du comportements des supporters et de jets de fumigènes alors que les Carolos menaient 0-3. Grâce à ce résultat, avec 29 points, les Carolos s'emparent de la 4e place. De leur côté, les Liégeois restent calés au 13e rang avec 20 unités.

Les Liégeois se procuraient leur première possibilité au quart d'heure. Maxime Lestienne, titulaire pour la première fois cette saison, centrait pour Jackson Muleka qui reprenait à hauteur du petit rectangle. Hervé Koffi était vigilant et envoyait le ballon en corner.

Charleroi ouvrait la marque sur sa première occasion. Ali Gholizadeh appelait dans le dos de la défense et buttait sur Arnaud Bodart. Malheureusement pour les Rouches, Shamar Nicholson suivait pour pousser le ballon au fond des filets malgré un retour sur sa ligne de Colins Fai (22e, 0-1).

belga
© belga

Dix minutes plus tard, Merveille Bokadi profitait d'une perte de balle carolo pour partir en contre-attaque. Accompagné par Aron Dønnum, il cédait le ballon dans le rectangle au Norvégien au lieu de frapper. Le numéro 11 du Standard frappait sur Hervé Koffi qui sauvait les siens sur sa ligne avant de sortir promptement sur Bokadi dans l'action qui suivait.

Les Standardmen rataient le coche, contrairement à Charleroi qui doublait la mise peu de temps après sur une action contestée. Alors que Konstantinos Laifis restait au sol après un duel avec Nicholson, ce dernier trouvait quelques secondes plus tard le poteau à la suite d'un centre de Jackson Tchatchoua. Bodart repoussait le ballon sur sa ligne, mais Stefan Knezevic suivait bien et le propulsait dans les filets liégeois (38e, 0-2).

Dans les derniers instants, Dønnum délivrait une véritable offrande pour Lestienne dans le petit rectangle, mais l'ancien Brugeois galvaudait l'occasion devant Koffi (43e).

Peu avant l'heure de jeu, Hugo Siquet était mal aligné et permettait à Nicholson d'échapper au piège du hors-jeu. Le buteur des Zèbres, mis sur orbite par Adem Zorgane, trompait Bodart d'un ballon piqué et plantait sa 10e rose de la saison, la seconde de la soirée (57e, 0-3).

belga
© belga

Débordements

La colère grondait dans les tribunes et la rencontre était arrêtée une première fois à la 64e minute de jeu après des jets de fumigènes de supporters liégeois sur la pelouse.

Plus grand-chose ne se passait à la reprise et Charleroi pensait confirmer sa première victoire en terre liégeoise depuis 13 ans, avant que Monsieur Laforge n'arrête la rencontre à la 88e minute de jeu pour de nouveaux débordements de supporters.

En fin de rencontre, certains supporters du Standard ont été provoquer les fans de Charleroi, avant l'arrivée de la police.

belga
© belga
belga
© belga
belga
© belga
belga
© belga
belga
© belga

La Pro League condame les comportements des supporters et annonce "prendre des mesures"

La Pro League a réagi dimanche soir aux incidents qui ont émaillé notamment le derby wallon entre le Standard et Charleroi (0-3) ainsi que l'autre derby de la journée, anversois, entre le Beerschot et l'Antwerp (0-1).

"Nous condamnons fermement les incidents qui ont eu lieu aujourd'hui. Ils sont le témoin d'un comportement inacceptable, voire criminel. Avec les clubs, nous prendrons les mesures adéquates", a lancé la Pro League sur les réseaux sociaux, transmettant aussi un communiqué.

"La Pro League condamne fermement les incidents qui ont eu lieu aujourd'hui à l'occasion des matchs de ce dimanche Beerschot VA - Antwerp FC et Standard de Liège - Sporting de Charleroi. La grande majorité des supporters ont répondu solidairement ce week-end à l'appel de la Pro League et des clubs pour le respect des règles et le port du masque. Nous les en remercions. Les incidents qui ont émaillé les matchs susmentionnés sont donc extrêmement regrettables. Ils sont les témoins de comportements inacceptables, voire criminels", peut-on lire dans le communiqué.

Le débordement des supporters à Sclessin a poussé l'arbitre de la rencontre à arrêter prématurément la rencontre à la 88e minute alors que Charleroi avait dominé le Standard. La partie avait déjà dû être interrompue en raison du comportement des supporters et des jets de fumigènes.

Plus tôt dans la journée, l'Antwerp est allé s'imposer au Beerschot, mais là aussi des jets de fumignènes dans les tribunes des différents groupes de supporters ont perturbé la rencontre. Un supporter du Beerschot est allé jusqu'à pénétrer sur la pelouse pour aller lancer un fumigène dans le bloc des supportersf de l'Antwerp.

Les incidents et l'usage de fumigènes et de feux de bengale, que l'on retrouve dans les tribunes des supporters, se sont multipliés dans les stades ces dernières semaines. La Pro League avait en outre demandé aux supporters de faire preuve de bon sens et d'appliquer plus strictement les règles sanitaires pour lutter contre la propagation du coronavirus et demandé aux clubs de ne pas autoriser boissons et nourriture dans les tribunes espérant un meilleur respect du port du masque.

"Il est absolument inacceptable qu'une minorité compromette ces efforts. En collaboration avec les clubs et tous les services concernés, la Pro League se réunira très prochainement afin de prendre les mesures appropriées", poursuit la Pro League.

"La manière dont se sont déroulés le derby anversois et le derby wallon fait honte au football professionnel. Nos appels au calme de ces dernières semaines et nos consignes de ces derniers jours n'ont pas été suivis. Nous nous excusons pour ces débordements inacceptables en espérant que les clubs concernés prendront des mesures claires à l'égard des fautifs", a ajouté d son côté Pierre François, le directeur général de la Pro League.

La rencontre comptant pour la 17e journée de championnat entre le Standard et Charleroi a été arrêtée à la 88e minute de jeu dimanche soir en raison du comportements des supporters et de jets de fumigènes alors que les Carolos menaient 0-3. Grâce à ce résultat, avec 29 points, les Carolos s'emparent de la 4e place. De leur côté, les Liégeois restent calés au 13e rang avec 20 unités.Les Liégeois se procuraient leur première possibilité au quart d'heure. Maxime Lestienne, titulaire pour la première fois cette saison, centrait pour Jackson Muleka qui reprenait à hauteur du petit rectangle. Hervé Koffi était vigilant et envoyait le ballon en corner. Charleroi ouvrait la marque sur sa première occasion. Ali Gholizadeh appelait dans le dos de la défense et buttait sur Arnaud Bodart. Malheureusement pour les Rouches, Shamar Nicholson suivait pour pousser le ballon au fond des filets malgré un retour sur sa ligne de Colins Fai (22e, 0-1). Dix minutes plus tard, Merveille Bokadi profitait d'une perte de balle carolo pour partir en contre-attaque. Accompagné par Aron Dønnum, il cédait le ballon dans le rectangle au Norvégien au lieu de frapper. Le numéro 11 du Standard frappait sur Hervé Koffi qui sauvait les siens sur sa ligne avant de sortir promptement sur Bokadi dans l'action qui suivait.Les Standardmen rataient le coche, contrairement à Charleroi qui doublait la mise peu de temps après sur une action contestée. Alors que Konstantinos Laifis restait au sol après un duel avec Nicholson, ce dernier trouvait quelques secondes plus tard le poteau à la suite d'un centre de Jackson Tchatchoua. Bodart repoussait le ballon sur sa ligne, mais Stefan Knezevic suivait bien et le propulsait dans les filets liégeois (38e, 0-2). Dans les derniers instants, Dønnum délivrait une véritable offrande pour Lestienne dans le petit rectangle, mais l'ancien Brugeois galvaudait l'occasion devant Koffi (43e). Peu avant l'heure de jeu, Hugo Siquet était mal aligné et permettait à Nicholson d'échapper au piège du hors-jeu. Le buteur des Zèbres, mis sur orbite par Adem Zorgane, trompait Bodart d'un ballon piqué et plantait sa 10e rose de la saison, la seconde de la soirée (57e, 0-3).La colère grondait dans les tribunes et la rencontre était arrêtée une première fois à la 64e minute de jeu après des jets de fumigènes de supporters liégeois sur la pelouse. Plus grand-chose ne se passait à la reprise et Charleroi pensait confirmer sa première victoire en terre liégeoise depuis 13 ans, avant que Monsieur Laforge n'arrête la rencontre à la 88e minute de jeu pour de nouveaux débordements de supporters.En fin de rencontre, certains supporters du Standard ont été provoquer les fans de Charleroi, avant l'arrivée de la police.