Le Standard compte 23.000 abonnés cette saison, contre 22.000 l'année dernière et 25.000 lors du premier exercice sous la présidence de Roland Duchâtelet. Ce n'est pas mal, trouve Bob Claes: "D'autant qu'avant le début de la saison, on nous avait dit que nous arriverions à peine à 15.000.

Avec les billets, nous en sommes à environ 25.000 spectateurs par match. Sur les 23.000 abonnés, 26% sont flamands et parmi ceux-ci, 41% viennent du Limbourg. La province de Liège compte beaucoup d'abonnés aussi : 46% du total. Une rapide addition des Liégeois et des Flamands nous apprend que les autres provinces fournissent 28% des abonnés.


Le budget actuel s'élève à 30 millions d'euros. C'est un peu plus qu'au moment de la reprise et il peut encore augmenter. Avoir un président financièrement solide nous place dans une situation confortable. En cas de problème, le Standard ne sera pas d'emblée confronté à une grosse tempête."


Geert Foutre

Le Standard compte 23.000 abonnés cette saison, contre 22.000 l'année dernière et 25.000 lors du premier exercice sous la présidence de Roland Duchâtelet. Ce n'est pas mal, trouve Bob Claes: "D'autant qu'avant le début de la saison, on nous avait dit que nous arriverions à peine à 15.000. Avec les billets, nous en sommes à environ 25.000 spectateurs par match. Sur les 23.000 abonnés, 26% sont flamands et parmi ceux-ci, 41% viennent du Limbourg. La province de Liège compte beaucoup d'abonnés aussi : 46% du total. Une rapide addition des Liégeois et des Flamands nous apprend que les autres provinces fournissent 28% des abonnés. Le budget actuel s'élève à 30 millions d'euros. C'est un peu plus qu'au moment de la reprise et il peut encore augmenter. Avoir un président financièrement solide nous place dans une situation confortable. En cas de problème, le Standard ne sera pas d'emblée confronté à une grosse tempête." Geert Foutre