"Notre saison ne fut pas très bonne", a reconnu Sergeant. "Nous avons raté notre départ dans les classiques et nous avons ensuite essayé de nous remettre en selle, en vain, au Tour de France. La fin de saison fut meilleure, avec une victoire finale de Tim Wellens dans le Tour de Guangxi. Elle a fait plaisir mais n'a pas compensé notre début d'année manqué. Nous n'avons pas dans l'équipe une coureur comme Greg Van Avermaet, Philippe Gilbert ou Peter Sagan qui ont surclassé la concurrence. Mais parfois, ce furent des détails qui ont tourné à notre désavantage. Je pense, par exemple, à André Greipel qui a manqué de peu la victoire dans la dernière étape du Tour (sur les Champs-Elysées, ndlr)." "La saison prochaine, nous visons à composer une équipe avec un mélange d'expérience et de jeunes talents", a poursuivi Sergeant. "Greipel a certes connu une année 2017 décevante, mais je sens qu'il peut encore nous apporter quelque chose. A 35 ans, il fait toujours preuve d'une belle motivation et il y aura encore des opportunités pour lui. D'un autre côté, nous avons quelques jeunes en attente. Victor Campenaerts nous a attiré par son potentiel, et Tish Benoot dispose également d'une marge de progression énorme. Il doit encore travailler son explosivité, mais c'est un coureur qui peut s'en sortir dans toutes les épreuves. En tout cas, nous n'allons pas nous précipiter avec nos jeunes de talent afin de leur donner le temps de se développer." (Belga)

"Notre saison ne fut pas très bonne", a reconnu Sergeant. "Nous avons raté notre départ dans les classiques et nous avons ensuite essayé de nous remettre en selle, en vain, au Tour de France. La fin de saison fut meilleure, avec une victoire finale de Tim Wellens dans le Tour de Guangxi. Elle a fait plaisir mais n'a pas compensé notre début d'année manqué. Nous n'avons pas dans l'équipe une coureur comme Greg Van Avermaet, Philippe Gilbert ou Peter Sagan qui ont surclassé la concurrence. Mais parfois, ce furent des détails qui ont tourné à notre désavantage. Je pense, par exemple, à André Greipel qui a manqué de peu la victoire dans la dernière étape du Tour (sur les Champs-Elysées, ndlr)." "La saison prochaine, nous visons à composer une équipe avec un mélange d'expérience et de jeunes talents", a poursuivi Sergeant. "Greipel a certes connu une année 2017 décevante, mais je sens qu'il peut encore nous apporter quelque chose. A 35 ans, il fait toujours preuve d'une belle motivation et il y aura encore des opportunités pour lui. D'un autre côté, nous avons quelques jeunes en attente. Victor Campenaerts nous a attiré par son potentiel, et Tish Benoot dispose également d'une marge de progression énorme. Il doit encore travailler son explosivité, mais c'est un coureur qui peut s'en sortir dans toutes les épreuves. En tout cas, nous n'allons pas nous précipiter avec nos jeunes de talent afin de leur donner le temps de se développer." (Belga)