Selon la RTBF et Le Soir, qui citent l'échevin des Sports Benoît Hellings (Ecolo), il y aura des ajustements qui seront réalisés aux abords du stade pour répondre à certaines exigences sécuritaires et pour permettre, à moyen terme, l'aboutissement du projet Neo de réaménagement du plateau du Heysel. Interrogé par Belga sur la nature précise de la décision du collège, mercredi, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS) a précisé que celle-ci portait "juste" sur "une prolongation d'un an de la convention liant la Ville et l'Union Belge (ndlr: de football) pour l'occupation du stade, aux mêmes conditions que précédemment. Rien d'autre". Passé dans l'opposition au conseil communal, Geoffroy Coomans de Brachène évoque quant à lui une situation surréaliste. L'élu libéral a notamment rappelé que l'option d'un nouveau stade sur le site du parking C avait été soutenue en 2013 au niveau régional par une majorité dont faisaient partie le PS, le cdH, mais aussi Ecolo. Quant à Philippe Close, "après avoir milité pour un nouveau stade sur le parking C, ensuite pour une rénovation du stade Roi Baudouin in situ, il décide à présent de ne plus rien faire, sans vision, ni perspective pour ce temple du sport. Cela s'apparente à un enterrement de première classe pour le projet Neo, ce qui ne devrait pas déplaire aux nombreux riverains, sur le plateau du Heysel", a ajouté M. Coomans de Brachène. (Belga)