Début mars, Anderlecht avait fait savoir qu'il ne jouerait pas dans le futur stade étant donné que le projet sur la table était tout sauf adapté aux besoins du club. Depuis lors, les négociations sur une éventuelle nouvelle proposition n'ont toujours pas eu lieu. "Cela fait maintenant plusieurs semaines voire même des mois que l'on ne discute plus avec nous", constate Roger Vanden Stock. Aux côtés d'Eric Thomas, bourgmestre d'Anderlecht, qui a reçu l'ensemble de l'équipe lundi à l'hôtel communal, le président des Mauves a répété son ambition de pouvoir jouer au football dans un stade plus grand et plus moderne. "Un club comme le nôtre a besoin d'un stade grand et moderne et l'actuel a une capacité de seulement 21.500 spectateurs. Avec notre ambition et ce stade, nous ne pouvons pas être champions tous les deux ans. Nous avons besoin d'une solution et je suis certain que nous en trouverons une ensemble", a espéré Roger Vanden Stock. (Belga)

Début mars, Anderlecht avait fait savoir qu'il ne jouerait pas dans le futur stade étant donné que le projet sur la table était tout sauf adapté aux besoins du club. Depuis lors, les négociations sur une éventuelle nouvelle proposition n'ont toujours pas eu lieu. "Cela fait maintenant plusieurs semaines voire même des mois que l'on ne discute plus avec nous", constate Roger Vanden Stock. Aux côtés d'Eric Thomas, bourgmestre d'Anderlecht, qui a reçu l'ensemble de l'équipe lundi à l'hôtel communal, le président des Mauves a répété son ambition de pouvoir jouer au football dans un stade plus grand et plus moderne. "Un club comme le nôtre a besoin d'un stade grand et moderne et l'actuel a une capacité de seulement 21.500 spectateurs. Avec notre ambition et ce stade, nous ne pouvons pas être champions tous les deux ans. Nous avons besoin d'une solution et je suis certain que nous en trouverons une ensemble", a espéré Roger Vanden Stock. (Belga)