L'UEFA, "organisation politiquement et religieusement neutre", a justifié ce veto par le "contexte politique de cette demande, un message visant une décision prise par le parlement national hongrois". La Hongrie a salué mardi "une bonne décision" après le refus de l'UEFA d'autoriser l'illumination du stade de Munich aux couleurs arc-en-ciel de la communauté LGBT pour le match de l'Euro Allemagne-Hongrie mercredi. "Dieu merci, les dirigeants du football européen ont fait preuve de bon sens (...) en ne participant pas à ce qui aurait été une provocation politique envers la Hongrie", a réagi le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto selon des propos transmis à l'AFP par son ministère. L'idée était venue de la municipalité de Munich, pour envoyer "un signe visible de solidarité avec la communauté LGBTI de Hongrie" après la récente adoption d'une loi interdisant la "promotion" de l'homosexualité auprès des mineurs. Mais l'instance européenne, organisatrice de l'Euro, a accordé mardi une fin de non-recevoir. "De par ses statuts, l'UEFA est une organisation politiquement et religieusement neutre", a-t-elle expliqué. "Etant donné le contexte politique de cette demande - un message visant une décision prise par le Parlement national hongrois -, l'UEFA doit refuser cette requête", a-t-elle dit. Elle a cependant proposé d'autres dates pour l'illumination du stade aux couleurs symboles de la communauté LGBT: "Soit le 28 juin - le Christopher Street Liberation Day (Gay pride locale, NDLR) - soit entre le 3 et le 9 juillet qui correspond à la semaine du Christopher Street Day à Munich". "Je regrette cette décision, je crois que cela aurait été un symbole très fort", a déclaré le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes Clément Beaune à l'AFP. "On est au-delà d'un message politique, c'est un message de valeurs profondes", a-t-il estimé. De son côté, le ministre allemand des Affaires européennes appelle les supporters à apporter des drapeaux arc-en-ciel lors du match de l'Euro entre l'Allemagne et la Hongrie. La décision de l'UEFA d'interdire cet éclairage est "amère" pour Michael Roth, même s'il ne s'attendait pas à autre chose. "Alors les supporters eux-mêmes devraient montrer des drapeaux arc-en-ciel dans le stade", a-t-il déclaré. "Et donner l'exemple de la diversité et de la solidarité avec les LGBT en Hongrie et partout en Europe." Les organisateurs de la marche des fiertés de Munich, associés à Amnesty International, prévoient en tout cas de distribuer 11.000 drapeaux aux spectateurs (seules 14.000 places seront occupées, en raison des restrictions dues au Covid-19). Pendant le match Allemagne-Hongrie, d'autres stades allemands, dont ceux de Berlin, Francfort, Cologne, Augsbourg et Wolfsburg, seront éclairés aux couleurs de l'arc-en-ciel. A Munich, le maire a annoncé que la ville va pavoiser aux couleurs arc-en-ciel plusieurs bâtiments de la ville. Hors d'Allemagne, Gary Lineker, l'ancienne gloire du foot anglais dont la voix porte en Europe, a immédiatement tweeté: "Fais-le quand même Munich, fais-le. Allume la lumière pour que le monde voie". Sportivement, l'Allemagne affrontera la Hongrie ce mercredi à 21h00 avec l'ambition de se qualifier pour les huitièmes de finale de l'Euro. Les Allemands ont besoin d'au moins un point pour se qualifier. (Belga)

L'UEFA, "organisation politiquement et religieusement neutre", a justifié ce veto par le "contexte politique de cette demande, un message visant une décision prise par le parlement national hongrois". La Hongrie a salué mardi "une bonne décision" après le refus de l'UEFA d'autoriser l'illumination du stade de Munich aux couleurs arc-en-ciel de la communauté LGBT pour le match de l'Euro Allemagne-Hongrie mercredi. "Dieu merci, les dirigeants du football européen ont fait preuve de bon sens (...) en ne participant pas à ce qui aurait été une provocation politique envers la Hongrie", a réagi le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto selon des propos transmis à l'AFP par son ministère. L'idée était venue de la municipalité de Munich, pour envoyer "un signe visible de solidarité avec la communauté LGBTI de Hongrie" après la récente adoption d'une loi interdisant la "promotion" de l'homosexualité auprès des mineurs. Mais l'instance européenne, organisatrice de l'Euro, a accordé mardi une fin de non-recevoir. "De par ses statuts, l'UEFA est une organisation politiquement et religieusement neutre", a-t-elle expliqué. "Etant donné le contexte politique de cette demande - un message visant une décision prise par le Parlement national hongrois -, l'UEFA doit refuser cette requête", a-t-elle dit. Elle a cependant proposé d'autres dates pour l'illumination du stade aux couleurs symboles de la communauté LGBT: "Soit le 28 juin - le Christopher Street Liberation Day (Gay pride locale, NDLR) - soit entre le 3 et le 9 juillet qui correspond à la semaine du Christopher Street Day à Munich". "Je regrette cette décision, je crois que cela aurait été un symbole très fort", a déclaré le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes Clément Beaune à l'AFP. "On est au-delà d'un message politique, c'est un message de valeurs profondes", a-t-il estimé. De son côté, le ministre allemand des Affaires européennes appelle les supporters à apporter des drapeaux arc-en-ciel lors du match de l'Euro entre l'Allemagne et la Hongrie. La décision de l'UEFA d'interdire cet éclairage est "amère" pour Michael Roth, même s'il ne s'attendait pas à autre chose. "Alors les supporters eux-mêmes devraient montrer des drapeaux arc-en-ciel dans le stade", a-t-il déclaré. "Et donner l'exemple de la diversité et de la solidarité avec les LGBT en Hongrie et partout en Europe." Les organisateurs de la marche des fiertés de Munich, associés à Amnesty International, prévoient en tout cas de distribuer 11.000 drapeaux aux spectateurs (seules 14.000 places seront occupées, en raison des restrictions dues au Covid-19). Pendant le match Allemagne-Hongrie, d'autres stades allemands, dont ceux de Berlin, Francfort, Cologne, Augsbourg et Wolfsburg, seront éclairés aux couleurs de l'arc-en-ciel. A Munich, le maire a annoncé que la ville va pavoiser aux couleurs arc-en-ciel plusieurs bâtiments de la ville. Hors d'Allemagne, Gary Lineker, l'ancienne gloire du foot anglais dont la voix porte en Europe, a immédiatement tweeté: "Fais-le quand même Munich, fais-le. Allume la lumière pour que le monde voie". Sportivement, l'Allemagne affrontera la Hongrie ce mercredi à 21h00 avec l'ambition de se qualifier pour les huitièmes de finale de l'Euro. Les Allemands ont besoin d'au moins un point pour se qualifier. (Belga)