"Ce n'est pas une pure étape de sprint", tempère toutefois l'Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal), vainqueur à trois reprises l'année passée. "Mais il y a le temps de revenir dans le peloton après les cols." Deux montées de la côte de Rimiez (5,8 km à 5,1 %), répertoriée en troisième catégorie. Soit deux tours d'une petite boucle et un tour d'une grande boucle tracée dans la métropole niçoise avec deux passages sur la ligne d'arrivée avant l'arrivée. L'Irlandais Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step), qui revient sur le Tour quatre ans après sa deuxième participation, et l'Italien Giacomo Nizzolo ambitionnent de s'imposer pour la première fois. "Je viens sur le Tour pour gagner une étape ou peut-être plus, je vis la meilleure saison de ma carrière", reconnaît Nizzolo, qui va porter pour la première fois en course le maillot de champion d'Europe conquis mercredi. Son compatriote Elia Viviani (Cofidis), à qui il a succédé au palmarès européen, le Slovaque Peter Sagan (BORA-hasngrohe), le Français Bryan Coquard (B&B Hotels), l'Italien Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie), l'Allemand Andre Greipel (Israel Start-Up nation) ou encore le Néerlandais Cees Bol (Sunweb) sont également cités au jeu des pronostics. Mais, en cas d'arrivée d'un groupe plus restreint, Wout Van Aert (Jumbo-Visma), irrésistible depuis la reprise des compétitions (Strade Bianche, Milan-Sanremo), ferait figure d'homme à battre. Départ fictif de Nice à 14h00, lancé à 14h15, arrivée prévue à Nice vers 17h58 (moyenne calculée à 42 km/h). (Belga)

"Ce n'est pas une pure étape de sprint", tempère toutefois l'Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal), vainqueur à trois reprises l'année passée. "Mais il y a le temps de revenir dans le peloton après les cols." Deux montées de la côte de Rimiez (5,8 km à 5,1 %), répertoriée en troisième catégorie. Soit deux tours d'une petite boucle et un tour d'une grande boucle tracée dans la métropole niçoise avec deux passages sur la ligne d'arrivée avant l'arrivée. L'Irlandais Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step), qui revient sur le Tour quatre ans après sa deuxième participation, et l'Italien Giacomo Nizzolo ambitionnent de s'imposer pour la première fois. "Je viens sur le Tour pour gagner une étape ou peut-être plus, je vis la meilleure saison de ma carrière", reconnaît Nizzolo, qui va porter pour la première fois en course le maillot de champion d'Europe conquis mercredi. Son compatriote Elia Viviani (Cofidis), à qui il a succédé au palmarès européen, le Slovaque Peter Sagan (BORA-hasngrohe), le Français Bryan Coquard (B&B Hotels), l'Italien Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie), l'Allemand Andre Greipel (Israel Start-Up nation) ou encore le Néerlandais Cees Bol (Sunweb) sont également cités au jeu des pronostics. Mais, en cas d'arrivée d'un groupe plus restreint, Wout Van Aert (Jumbo-Visma), irrésistible depuis la reprise des compétitions (Strade Bianche, Milan-Sanremo), ferait figure d'homme à battre. Départ fictif de Nice à 14h00, lancé à 14h15, arrivée prévue à Nice vers 17h58 (moyenne calculée à 42 km/h). (Belga)