Sander De Pestel (mononucléose), Fabio Van Den Bossche (épaule) et Aaron Verwilst (aine) manqueront à l'appel chez Sport Vlaanderen-Baloise qui s'attend à une course très disputée car peu souhaiteraient une arrivée au sprint. "Je m'attends à une course difficile", a confié Hans De Clercq. "Nous avons Sasha Weemaes pour disputer un sprint, mais nous avons aussi Amaury Capiot et Edward Planckaert, pour ne citer qu'eux, qui peuvent jouer un rôle. Chez Alpecin-Fenix, ils ont Tim Merlier pour jouer le sprint, mais ils sont aussi capables d'aller dans des échappées avec Jonas Rickaert, Gianni Vermeersch ou Dries De Bondt. Lotto-Soudal n'a pas de réels sprinters hormis Gerben Thijssen et Florian Vermeersch. Philippe Gilbert, Tim Wellens et Jelle Wallays attaqueront. Deceuninck-Quick Step n'a rien à gagner non plus avec un sprint massif. Chez Circus-Wanty Gobert, Timothy Dupont peut la jouer au sprint, mais Jan Bakelants, Aimé De Gendt, Xandro Meurisse et Loïc Vliegen peuvent être très dangereux s'ils se retrouvent dans un groupe à l'avant. Les jambes parleront dans le final. N'oublions que le Tiegemberg est à grimper deux fois par tour. Ce n'est pas à négliger." Bingoal-Wallonie Bruxelles alignera de son côté 13 coureurs avec notamment Jelle Vanendert, Kevin Ista ou Lionel Taminiaux. Sept autres coureurs de l'équipe, dont Laurenz Rex, seront au départ de la classique française Paris-Camembert (1.1), mardi aussi, sur 194,5 km entre Pont-Audemer et Livarot-Pays d'Auge. Christophe Brandt mise lui sur Baptiste Planckaert, Lionel Taminiaux et Sean De Bie dans la course au maillot noir-jaune-rouge. Julien Mortier et Boris Vallée sont blessés depuis un moment. "Baptiste Planckaert a un super Tour du Luxembourg dans les jambes", a justifié le directeur sportif de Bingoal-Wallonie Bruxelles. "Lionel Taminiaux a très bien roulé dimanche à la Flèche de Gooik et Sean De Bie revient du Tour de Slovaquie où il a fait 2e et 3e. On peut même tenter sa chance si l'arrivée se joue au sprint. Attention aussi au Mur de Grammont, même s'il est placé très tôt dans le parcours, cela reste le Mur de Grammont". (Belga)

Sander De Pestel (mononucléose), Fabio Van Den Bossche (épaule) et Aaron Verwilst (aine) manqueront à l'appel chez Sport Vlaanderen-Baloise qui s'attend à une course très disputée car peu souhaiteraient une arrivée au sprint. "Je m'attends à une course difficile", a confié Hans De Clercq. "Nous avons Sasha Weemaes pour disputer un sprint, mais nous avons aussi Amaury Capiot et Edward Planckaert, pour ne citer qu'eux, qui peuvent jouer un rôle. Chez Alpecin-Fenix, ils ont Tim Merlier pour jouer le sprint, mais ils sont aussi capables d'aller dans des échappées avec Jonas Rickaert, Gianni Vermeersch ou Dries De Bondt. Lotto-Soudal n'a pas de réels sprinters hormis Gerben Thijssen et Florian Vermeersch. Philippe Gilbert, Tim Wellens et Jelle Wallays attaqueront. Deceuninck-Quick Step n'a rien à gagner non plus avec un sprint massif. Chez Circus-Wanty Gobert, Timothy Dupont peut la jouer au sprint, mais Jan Bakelants, Aimé De Gendt, Xandro Meurisse et Loïc Vliegen peuvent être très dangereux s'ils se retrouvent dans un groupe à l'avant. Les jambes parleront dans le final. N'oublions que le Tiegemberg est à grimper deux fois par tour. Ce n'est pas à négliger." Bingoal-Wallonie Bruxelles alignera de son côté 13 coureurs avec notamment Jelle Vanendert, Kevin Ista ou Lionel Taminiaux. Sept autres coureurs de l'équipe, dont Laurenz Rex, seront au départ de la classique française Paris-Camembert (1.1), mardi aussi, sur 194,5 km entre Pont-Audemer et Livarot-Pays d'Auge. Christophe Brandt mise lui sur Baptiste Planckaert, Lionel Taminiaux et Sean De Bie dans la course au maillot noir-jaune-rouge. Julien Mortier et Boris Vallée sont blessés depuis un moment. "Baptiste Planckaert a un super Tour du Luxembourg dans les jambes", a justifié le directeur sportif de Bingoal-Wallonie Bruxelles. "Lionel Taminiaux a très bien roulé dimanche à la Flèche de Gooik et Sean De Bie revient du Tour de Slovaquie où il a fait 2e et 3e. On peut même tenter sa chance si l'arrivée se joue au sprint. Attention aussi au Mur de Grammont, même s'il est placé très tôt dans le parcours, cela reste le Mur de Grammont". (Belga)