Cette saison, Sacoor a conquis le bronze avec le relais 4x400m aux Mondiaux de Doha et aux World Relays de Yokohama. En individuel, il a terminé 12e des Mondiaux en égalant son record personnel (45.03). "Ce fut une petite déception. Je sentais que je pouvais faire mieux mais c'était peut-être trop dur pour moi", a-t-il déclaré à propos de sa prestation à Doha en individuel. "Maintenant, quand j'y repense, je me dis que j'ai couru correctement d'un point de vue technique même s'il me restait encore des forces." L'athlète de 20 ans, élu Espoir de l'année la saison dernière, va bientôt préparer sa saison 2020 avec un pic de forme prévu pour les Jeux Olympiques de Tokyo. "Je pense que je vais courir sous les 44.90 (minimum pour les Jeux) mais je devrai faire ça très tôt dans la saison. Je pourrais aussi me qualifier sur base de mon ranking. Avec mon titre de champion de Belgique et ma prestation au Mémorial Van Damme, je suis déjà bien placé (27e au classement nettoyé, 48 athlètes participeront au 400m individuel)." Après un peu de repos après son trek dans l'Himalaya avec les Tornados, Sacoor se rendra au stage du COIB à Belek en Turquie début décembre. En fin d'année, il retournera s'entraîner à l'université du Tennessee. "Les championnats NCAA sont un des premiers objectifs importants de ma saison. Si ma forme est bonne à ce moment-là, je serai encore meilleur à Tokyo. J'ai beaucoup appris la saison dernière. J'ai fait beaucoup d'expériences au point de vue des entraînements de puissance. Au final, j'ai passé un peu trop de temps à travailler la puissance et j'ai eu du mal à trouver un bon équilibre. Maintenant, je vais faire un entraînement plus différencié." Jonathan Sacoor est revenu sur le voyage dans l'Himalaya avec les Belgian Tornados. Ensemble, nos relayeurs ont atteint le camp de base de l'Everest (5.364m). "C'était génial. Une des plus belles aventures de ma vie même si on a un peu sous-estimé ce défi. Au final, Jonathan Borlée a été emmené en hélicoptère car il était trop fatigué", a expliqué Sacoor qui a perdu 5 kg dans l'aventure. . (Belga)

Cette saison, Sacoor a conquis le bronze avec le relais 4x400m aux Mondiaux de Doha et aux World Relays de Yokohama. En individuel, il a terminé 12e des Mondiaux en égalant son record personnel (45.03). "Ce fut une petite déception. Je sentais que je pouvais faire mieux mais c'était peut-être trop dur pour moi", a-t-il déclaré à propos de sa prestation à Doha en individuel. "Maintenant, quand j'y repense, je me dis que j'ai couru correctement d'un point de vue technique même s'il me restait encore des forces." L'athlète de 20 ans, élu Espoir de l'année la saison dernière, va bientôt préparer sa saison 2020 avec un pic de forme prévu pour les Jeux Olympiques de Tokyo. "Je pense que je vais courir sous les 44.90 (minimum pour les Jeux) mais je devrai faire ça très tôt dans la saison. Je pourrais aussi me qualifier sur base de mon ranking. Avec mon titre de champion de Belgique et ma prestation au Mémorial Van Damme, je suis déjà bien placé (27e au classement nettoyé, 48 athlètes participeront au 400m individuel)." Après un peu de repos après son trek dans l'Himalaya avec les Tornados, Sacoor se rendra au stage du COIB à Belek en Turquie début décembre. En fin d'année, il retournera s'entraîner à l'université du Tennessee. "Les championnats NCAA sont un des premiers objectifs importants de ma saison. Si ma forme est bonne à ce moment-là, je serai encore meilleur à Tokyo. J'ai beaucoup appris la saison dernière. J'ai fait beaucoup d'expériences au point de vue des entraînements de puissance. Au final, j'ai passé un peu trop de temps à travailler la puissance et j'ai eu du mal à trouver un bon équilibre. Maintenant, je vais faire un entraînement plus différencié." Jonathan Sacoor est revenu sur le voyage dans l'Himalaya avec les Belgian Tornados. Ensemble, nos relayeurs ont atteint le camp de base de l'Everest (5.364m). "C'était génial. Une des plus belles aventures de ma vie même si on a un peu sous-estimé ce défi. Au final, Jonathan Borlée a été emmené en hélicoptère car il était trop fatigué", a expliqué Sacoor qui a perdu 5 kg dans l'aventure. . (Belga)