Bolingo s'est illustrée à Glasgow début mars, à l'occasion de l'Euro indoor, en remportant la médaille d'argent du 400 mètres grâce à un record de Belgique (51.62). "Ce Spike d'Argent est une belle récompense pour moi, nominée pour la première fois dans un trophée individuel. Nafi est pratiquement intouchable. Elle remporte cette distinction pour la septième fois. Elle va être difficilement détrônable." Blessée au tendon d'Achille, la Bruxelloise de 26 ans a malheureusement dû faire une croix sur sa saison estivale. C'est donc en tant que spectatrice que Bolingo a vu les Belgian Cheetahs, le relais 4x400 mètres féminin, terminer 5e des Mondiaux à Doha et ainsi valider leur ticket pour les Jeux Olympiques 2020 de Tokyo. "Cette saison a été contrastée. Son début a été extraordinaire car je ne m'attendais pas du tout à décrocher l'argent à Glasgow. Je voulais ensuite vraiment bien prester en été mais je suis passée d'un très bon niveau à plus rien. C'était dur mentalement. Je me suis dit: +Ta carrière n'est pas finie, une année olympique arrive+. J'essaie maintenant de me concentrer sur le positif. Je suis sur le bon chemin, je peux enfin courir mais effectuer des cycles complets d'entraînement n'est pas encore possible. Je prends les choses étape par étape, nous verrons dans quel état je serai l'été prochain. Mais il ne reste plus beaucoup de temps pour se qualifier pour les Jeux Olympiques", a ponctué Bolingo, qui ne participera probablement pas aux Mondiaux indoor à Nankin, prévus du 13 au 15 mars en Chine. (Belga)