Le Club Bruges : meilleur aimant

Le Club Bruges est l'équipe la plus populaire depuis la saison 2012-2013 : le Jan Breydel a en effet accueilli 22.904 spectateurs en moyenne durant les quinze matches de cette saison. C'est un peu moins qu'en 2018-2019 (23.000), mais le Club devance encore de quatorze et 19% les deuxième et troisième du classement : le Standard (19.738) et Anderlecht (18.497). Treize des vingt matches les plus suivis de la saison se sont déroulés à Bruges et le Club figure à sept reprises dans le top 10, avec trois moments forts : les affiches contre Genk (26.769), Anderlecht (26.243) et le Standard (25.400).

Pourtant, comme il s'agissait de matches à risques, le nombre de supporters visiteurs avait été limité, empêchant le Club d'exploiter la capacité maximale du Breydel (28.228), le plus grand stade belge. Ruud Vormer et consorts ont également drainé le plus grand nombre de fans en déplacement : 1.275, en moyenne. C'est 20% de plus que le deuxième du classement (Anderlecht, 1.014 suiveurs). Les quinze matches à l'extérieur des Mauves ont toutefois drainé plus de supporters dans les autres clubs : 12.214 par match contre 11.909 pour le Club Bruges.

La fidélité mauve et malinoise

Les supporters mauves sont restés fidèles au Sporting., BELGA
Les supporters mauves sont restés fidèles au Sporting. © BELGA

Anderlecht a vécu une campagne historiquement négative, mais ses supporters lui sont restés fidèles. Les Mauves ont même joui de plus de soutien, à domicile comme à l'extérieur, que durant la saison 2018-2019, qui n'était déjà pas brillante. En déplacement, l'augmentation est très légère : en moyenne 1.014 contre 989 en 2018-2019. Le Lotto Park a attiré 276 spectateurs de plus, l'assistance passant de 17.799 en 2018-2019 à 18.075 (+1,5%). La moyenne globale a donc augmenté dans les mêmes proportions, de 18.200 à 18.497 (+1,6%).

Le Sporting a notamment évité des matches-fantômes, comme ceux contre Courtrai et Zulte Waregem en fin de saison passée, sous la direction de Fred Rutten, devant seulement 12.000 spectateurs. Les deux matches les moins suivis cette saison, contre Ostende lors de la première journée et contre Charleroi lors de la 18e, ont attiré 14.000 personnes. En outre, comme en 2018-2019, Anderlecht a eu de loin le meilleur taux d'occupation de toute la D1A : 89%, soit une moyenne de 18.497 personnes pour une capacité maximale de 20.802.

Pourtant, le Sporting n'est que la sixième meilleure équipe à domicile de JPL, avec 26 points sur 45. Nul n'obtient un meilleur rapport spectateurs-points sur ses terres. Seuls Genk et Malines s'en approchent. Ils n'ont pas non plus de bulletin brillant à domicile (respectivement 25 sur 42 et 22 sur 45), mais ça n'a pas fait fuir leurs supporters. Ce n'est pas un hasard si Malines a le meilleur taux d'occupation après Anderlecht : 85% ou 14.401 personnes pour une capacité totale de 16.672.

La destination la plus attractive a de quoi surprendre

© BELGAIMAGE

Fait étrange, le Cercle est en tête du classement des plus nombreux fans visiteurs : en moyenne 740 par match. Mais ce chiffre est faussé par le grand nombre de supporters du Club présents lors du derby (5.075). Sans ce match, le Cercle retombe à une moyenne de 406 supporters visiteurs et... recule à l'avant-dernière place. Deuxième du classement et donc destination la plus attractive : Charleroi, avec une moyenne de 702 supporters dans le compartiment visiteurs, quasi comble. À part le Cercle contre le Club, aucune formation n'a accueilli plus de visiteurs que Charleroi lors de la visite d'Anderlecht (1.965). Les Zèbres ont dénombré de 1.000 à 1.400 visiteurs contre le Standard, le Club Bruges, l'Antwerp et Malines. Or, suite aux nombreux incidents précédents, le nombre de supporters du Standard avait été limité. À souligner : en quatorze matches à domicile, le Sporting a également attiré beaucoup plus de supporters : 9.128 contre 8.466 en 2018-2019.

C'est aussi le club qui réalise la plus grande progression, de loin : + 8,63%. Surprenant : Mouscron suit Charleroi avec une moyenne de 650 supporters visiteurs, essentiellement grâce à une plus grande tribune visiteurs qui a abrité un millier de personnes contre Anderlecht, le Club Bruges et l'Antwerp, et grâce à une action du Cercle Bruges, qui a amené 1.149 supporters au Canonnier. Mouscron profite également de la proximité de La Gantoise, de Courtrai et de Zulte Waregem, qui ont amené plus de supporters que leur moyenne saisonnière.

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré aux affluences en Jupiler Pro League dans votre Sport/Foot Magazine

Le Club Bruges : meilleur aimant Le Club Bruges est l'équipe la plus populaire depuis la saison 2012-2013 : le Jan Breydel a en effet accueilli 22.904 spectateurs en moyenne durant les quinze matches de cette saison. C'est un peu moins qu'en 2018-2019 (23.000), mais le Club devance encore de quatorze et 19% les deuxième et troisième du classement : le Standard (19.738) et Anderlecht (18.497). Treize des vingt matches les plus suivis de la saison se sont déroulés à Bruges et le Club figure à sept reprises dans le top 10, avec trois moments forts : les affiches contre Genk (26.769), Anderlecht (26.243) et le Standard (25.400). Pourtant, comme il s'agissait de matches à risques, le nombre de supporters visiteurs avait été limité, empêchant le Club d'exploiter la capacité maximale du Breydel (28.228), le plus grand stade belge. Ruud Vormer et consorts ont également drainé le plus grand nombre de fans en déplacement : 1.275, en moyenne. C'est 20% de plus que le deuxième du classement (Anderlecht, 1.014 suiveurs). Les quinze matches à l'extérieur des Mauves ont toutefois drainé plus de supporters dans les autres clubs : 12.214 par match contre 11.909 pour le Club Bruges.La fidélité mauve et malinoiseAnderlecht a vécu une campagne historiquement négative, mais ses supporters lui sont restés fidèles. Les Mauves ont même joui de plus de soutien, à domicile comme à l'extérieur, que durant la saison 2018-2019, qui n'était déjà pas brillante. En déplacement, l'augmentation est très légère : en moyenne 1.014 contre 989 en 2018-2019. Le Lotto Park a attiré 276 spectateurs de plus, l'assistance passant de 17.799 en 2018-2019 à 18.075 (+1,5%). La moyenne globale a donc augmenté dans les mêmes proportions, de 18.200 à 18.497 (+1,6%). Le Sporting a notamment évité des matches-fantômes, comme ceux contre Courtrai et Zulte Waregem en fin de saison passée, sous la direction de Fred Rutten, devant seulement 12.000 spectateurs. Les deux matches les moins suivis cette saison, contre Ostende lors de la première journée et contre Charleroi lors de la 18e, ont attiré 14.000 personnes. En outre, comme en 2018-2019, Anderlecht a eu de loin le meilleur taux d'occupation de toute la D1A : 89%, soit une moyenne de 18.497 personnes pour une capacité maximale de 20.802. Pourtant, le Sporting n'est que la sixième meilleure équipe à domicile de JPL, avec 26 points sur 45. Nul n'obtient un meilleur rapport spectateurs-points sur ses terres. Seuls Genk et Malines s'en approchent. Ils n'ont pas non plus de bulletin brillant à domicile (respectivement 25 sur 42 et 22 sur 45), mais ça n'a pas fait fuir leurs supporters. Ce n'est pas un hasard si Malines a le meilleur taux d'occupation après Anderlecht : 85% ou 14.401 personnes pour une capacité totale de 16.672. La destination la plus attractive a de quoi surprendre Fait étrange, le Cercle est en tête du classement des plus nombreux fans visiteurs : en moyenne 740 par match. Mais ce chiffre est faussé par le grand nombre de supporters du Club présents lors du derby (5.075). Sans ce match, le Cercle retombe à une moyenne de 406 supporters visiteurs et... recule à l'avant-dernière place. Deuxième du classement et donc destination la plus attractive : Charleroi, avec une moyenne de 702 supporters dans le compartiment visiteurs, quasi comble. À part le Cercle contre le Club, aucune formation n'a accueilli plus de visiteurs que Charleroi lors de la visite d'Anderlecht (1.965). Les Zèbres ont dénombré de 1.000 à 1.400 visiteurs contre le Standard, le Club Bruges, l'Antwerp et Malines. Or, suite aux nombreux incidents précédents, le nombre de supporters du Standard avait été limité. À souligner : en quatorze matches à domicile, le Sporting a également attiré beaucoup plus de supporters : 9.128 contre 8.466 en 2018-2019. C'est aussi le club qui réalise la plus grande progression, de loin : + 8,63%. Surprenant : Mouscron suit Charleroi avec une moyenne de 650 supporters visiteurs, essentiellement grâce à une plus grande tribune visiteurs qui a abrité un millier de personnes contre Anderlecht, le Club Bruges et l'Antwerp, et grâce à une action du Cercle Bruges, qui a amené 1.149 supporters au Canonnier. Mouscron profite également de la proximité de La Gantoise, de Courtrai et de Zulte Waregem, qui ont amené plus de supporters que leur moyenne saisonnière.Retrouvez l'intégralité de l'article consacré aux affluences en Jupiler Pro League dans votre Sport/Foot Magazine