Besnik Hasi (coach d'Anderlecht): "J'ai vu Dennis se développer de manière spectaculaire l'année passée. Mais il est encore fort jeune et devrait donc encore beaucoup progresser. Les derniers jours ont été très stressants, à cause de l'omniprésence des médias qui ne parlaient que de cela. On aurait quand même été très déçus si Praet n'avait pas gagné. Il le méritait après avoir autant travaillé pour l'obtenir. En tout cas c'est la fête ce soir, vu que Youri Tielemans repart lui avec le trophée d'Espoir de l'Année sous le bras..."

Youri Tielemans (Anderlecht): "Dennis est un exemple pour tout le monde, et ce Soulier d'Or le récompense de tout le travail fourni. Personnellement, je me sens bien à Anderlecht, où tout le monde me fait confiance. Le coach et mes équipiers en particulier. J'ai d'ailleurs annoncé que j'allais prolonger mon contrat lors de notre récent stage hivernal à La Manga, en Espagne. Je me dis que le prochain Soulier d'Or sera peut-être pour moi dans ces conditions..."

Herman Van Holsbeeck (manager d'Anderlecht): "Beaucoup de joueurs du Sporting ont gagné le Soulier d'Or depuis que je suis à Anderlecht, mais celui-ci est quand même le plus spécial. Personne n'aurait imaginé vivre une soirée pareille, qui récompense notre politique de jeunes, et couronne le travail fourni depuis des années dans l'ombre par nos formateurs. C'est tout le peuple mauve qui doit se montrer fier de ce triomphe. Le suspense a pourtant été à son comble ce soir (mercredi, ndlr). Ce duel au couteau avec Victor Vazquez, quel stress ! On sait cependant que le prix à payer sera l'intérêt accru des grands clubs étrangers pour nos joueurs, et Dennis Praet en particulier. Il faudra alors choisir entre prolonger son contrat, ou réaliser une bonne opération financière. En ce qui me concerne, je crois que ce serait bien de le garder encore un an, compte tenu de son énorme importance dans l'équipe. Il nous a notamment permis d'émerger des play-offs en tant qu'ailier la saison dernière, et est à présent en train de confirmer comme numéro 10 sur la lancée. Besnik (Hasi, l'entraîneur, ndlr) lui a appris qu'il fallait aussi travailler après une perte de balle, et comment. Il a vraiment le don pour mener les jeunes joueurs au plus haut. Youri (Tielemans) qui va prolonger son contrat en dépit de toutes les sollicitations dont il fait l'objet, l'a d'ailleurs très bien compris lui aussi..."

Besnik Hasi (coach d'Anderlecht): "J'ai vu Dennis se développer de manière spectaculaire l'année passée. Mais il est encore fort jeune et devrait donc encore beaucoup progresser. Les derniers jours ont été très stressants, à cause de l'omniprésence des médias qui ne parlaient que de cela. On aurait quand même été très déçus si Praet n'avait pas gagné. Il le méritait après avoir autant travaillé pour l'obtenir. En tout cas c'est la fête ce soir, vu que Youri Tielemans repart lui avec le trophée d'Espoir de l'Année sous le bras..."Youri Tielemans (Anderlecht): "Dennis est un exemple pour tout le monde, et ce Soulier d'Or le récompense de tout le travail fourni. Personnellement, je me sens bien à Anderlecht, où tout le monde me fait confiance. Le coach et mes équipiers en particulier. J'ai d'ailleurs annoncé que j'allais prolonger mon contrat lors de notre récent stage hivernal à La Manga, en Espagne. Je me dis que le prochain Soulier d'Or sera peut-être pour moi dans ces conditions..."Herman Van Holsbeeck (manager d'Anderlecht): "Beaucoup de joueurs du Sporting ont gagné le Soulier d'Or depuis que je suis à Anderlecht, mais celui-ci est quand même le plus spécial. Personne n'aurait imaginé vivre une soirée pareille, qui récompense notre politique de jeunes, et couronne le travail fourni depuis des années dans l'ombre par nos formateurs. C'est tout le peuple mauve qui doit se montrer fier de ce triomphe. Le suspense a pourtant été à son comble ce soir (mercredi, ndlr). Ce duel au couteau avec Victor Vazquez, quel stress ! On sait cependant que le prix à payer sera l'intérêt accru des grands clubs étrangers pour nos joueurs, et Dennis Praet en particulier. Il faudra alors choisir entre prolonger son contrat, ou réaliser une bonne opération financière. En ce qui me concerne, je crois que ce serait bien de le garder encore un an, compte tenu de son énorme importance dans l'équipe. Il nous a notamment permis d'émerger des play-offs en tant qu'ailier la saison dernière, et est à présent en train de confirmer comme numéro 10 sur la lancée. Besnik (Hasi, l'entraîneur, ndlr) lui a appris qu'il fallait aussi travailler après une perte de balle, et comment. Il a vraiment le don pour mener les jeunes joueurs au plus haut. Youri (Tielemans) qui va prolonger son contrat en dépit de toutes les sollicitations dont il fait l'objet, l'a d'ailleurs très bien compris lui aussi..."