Samatta, avec 32 buts toutes compétitions confondues dont 23 en championnat, fait office de grand favori. L'attaquant tanzanien porte l'attaque du KRC Genk, leader autoritaire de D1A.

Récent lauréat pour la troisième fois du titre de Lion Belge, trophée récompensant le meilleur joueur d'origine maghrébine ou berbère évoluant en Belgique, Mehdi Carcela n'affiche actuellement pas le niveau qui a déjà été le sien avec le Standard. En sept matches de playoffs, le milieu offensif marocain n'a marqué qu'un but.

Arnaut Danjuma a lui longtemps été écarté des terrains après un très bon début de championnat. Revenu dans le coup, le Néerlandais a participé aux sept rencontres du Club de Bruges en playoffs I et a notamment marqué lors de l'historique victoire des siens à Anderlecht (2-3) début avril.

Auteur d'une très bonne phase classique (12 buts), l'attaquant des Canaris Yohan Boli n'a joué que 41 minutes en 7 matches de playoffs II. Cinquième nominé, Landry Dimata est absent depuis mi-février et n'a disputé que 71 petites minutes en 2019. L'attaquant international espoirs avait marqué 13 buts lors de ses 18 premiers matches en début de championnat.