"Uli Hoeness sortira de prison le 29 février. Ainsi en a décidé la juge compétente du tribunal de Landsberg", a en effet communiqué le président du tribunal régional d'Augsbourg, Herbert Veh. "Ce sera pratiquement à mi-peine, à partir du 29 février, la condamnation sera commuée en liberté conditionnelle", a souligné M. Veh, expliquant que M. Hoeness aura pendant "une période de trois ans" obligation de mentionner auprès du service de l'exécution des peines "tout changement de domicile" et ne devra se rendre coupable d'aucun délit. L'ex-président (et joueur emblématique) du club de football le plus titré d'Allemagne (25 victoires en championnat, 17 Coupe d'Allemagne, 5 Ligue des champions) avait effectué début novembre une demande de sortie de prison anticipée pour bonne conduite, comme le droit allemand lui en donnait la possibilité. M. Hoeness avait été condamné en mars 2014 à trois ans et demi de prison pour avoir omis de déclarer au fisc allemand quelque 28,5 millions d'euros de revenus boursiers en Suisse, et incarcéré à la prison de Landsberg, en Bavière. L'ancien président du Bayern Munich bénéficiait déjà depuis début 2015 d'un régime de semi-liberté qui lui permet de ne plus passer que ses nuits en prison. Il peut sortir en journée et s'occupe actuellement des équipes de jeunes du Bayern. (Belga)

"Uli Hoeness sortira de prison le 29 février. Ainsi en a décidé la juge compétente du tribunal de Landsberg", a en effet communiqué le président du tribunal régional d'Augsbourg, Herbert Veh. "Ce sera pratiquement à mi-peine, à partir du 29 février, la condamnation sera commuée en liberté conditionnelle", a souligné M. Veh, expliquant que M. Hoeness aura pendant "une période de trois ans" obligation de mentionner auprès du service de l'exécution des peines "tout changement de domicile" et ne devra se rendre coupable d'aucun délit. L'ex-président (et joueur emblématique) du club de football le plus titré d'Allemagne (25 victoires en championnat, 17 Coupe d'Allemagne, 5 Ligue des champions) avait effectué début novembre une demande de sortie de prison anticipée pour bonne conduite, comme le droit allemand lui en donnait la possibilité. M. Hoeness avait été condamné en mars 2014 à trois ans et demi de prison pour avoir omis de déclarer au fisc allemand quelque 28,5 millions d'euros de revenus boursiers en Suisse, et incarcéré à la prison de Landsberg, en Bavière. L'ancien président du Bayern Munich bénéficiait déjà depuis début 2015 d'un régime de semi-liberté qui lui permet de ne plus passer que ses nuits en prison. Il peut sortir en journée et s'occupe actuellement des équipes de jeunes du Bayern. (Belga)