Sofia Costoulas, 10e mondiale chez les juniores, 905e au classement WTA, pourrait, si elle fait de même samedi, rapporter une 10e victoire à la Belgique dans un tournoi du Grand Chelem chez les juniors, la 8e chez les filles. Outre le succès aux Antipodes de Mestach en 2011, Kirsten Flipkens a conquis deux trophées chez les juniores, coup sur coup, à Wimbledon et l'US Open en 2003, Justine Henin s'était offert de son côté Roland-Garros en 1997, Nancy Feber a gagné Wimbledon en 1993 et plus loin dans le passé Geneviève Domken (en 1947) et Christiane Mercelis (en 1949) avaient aussi décroché le graal sur la pelouse londonienne. Chez les garçons, Jacky Brichant, en 1947, et Kimmer Coppejans, en 2012, ont remporté Roland-Garros. D'autres ont réussi à atteindre la finale sans pouvoir cependant y triompher. Surtout à Roland-Garros, mais à Wimbledon aussi à deux reprises avec Laurence Courtois (1992) et Kim Clijsters (1998). Michelle Rucquoy, en 1959 et 1960, a manqué à deux reprises de remporter le tournoi parisien de même que Laurence Courtois en 1993, battue par Martina Hingis en finale. C'est aussi sur la terre battue de la Porte d'Auteuil que Jacky Brichant (1948), déjà, Gino Mezzi (1951) et Francis Andries (1953) s'étaient inclinés en finale. (Belga)

Sofia Costoulas, 10e mondiale chez les juniores, 905e au classement WTA, pourrait, si elle fait de même samedi, rapporter une 10e victoire à la Belgique dans un tournoi du Grand Chelem chez les juniors, la 8e chez les filles. Outre le succès aux Antipodes de Mestach en 2011, Kirsten Flipkens a conquis deux trophées chez les juniores, coup sur coup, à Wimbledon et l'US Open en 2003, Justine Henin s'était offert de son côté Roland-Garros en 1997, Nancy Feber a gagné Wimbledon en 1993 et plus loin dans le passé Geneviève Domken (en 1947) et Christiane Mercelis (en 1949) avaient aussi décroché le graal sur la pelouse londonienne. Chez les garçons, Jacky Brichant, en 1947, et Kimmer Coppejans, en 2012, ont remporté Roland-Garros. D'autres ont réussi à atteindre la finale sans pouvoir cependant y triompher. Surtout à Roland-Garros, mais à Wimbledon aussi à deux reprises avec Laurence Courtois (1992) et Kim Clijsters (1998). Michelle Rucquoy, en 1959 et 1960, a manqué à deux reprises de remporter le tournoi parisien de même que Laurence Courtois en 1993, battue par Martina Hingis en finale. C'est aussi sur la terre battue de la Porte d'Auteuil que Jacky Brichant (1948), déjà, Gino Mezzi (1951) et Francis Andries (1953) s'étaient inclinés en finale. (Belga)