"Jouer à l'US Open en tant qu'Américaine est super chouette, expliqua-t-elle. "Mais défendre un titre est extrêmement difficile. Cela n'arrive pas souvent. Je pense d'ailleurs que l'idée de revenir ici et de gagner le tournoi est ridicule. L'objectif est de remporter le plus de matches possibles. Mertens est une grande joueuse qui monte. Elle a connu une année fantastique. Elle m'avait battue il y a deux semaines. Je savais donc que je devais être prête à me battre et faire tout mon possible. J'ai livré un match solide du début à la fin. Je ne pouvais pas espérer plus..." Mardi, Sloane Stephens retrouvera la Lettonne Anastasija Sevastova (WTA 18), 28 ans, qui a sorti l'Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 7), 23 ans, 6-3, 1-6, 6-0. Clin d'oeil du destin, les deux s'étaient rencontrées au même stade l'an dernier à New York. L'Américaine s'était alors imposée 6-3, 3-6, 7-6 (7/4) après avoir été menée 3-1 dans le dernier set. "Dans une quinzaine, vous avez toujours un ou deux matches très difficiles, dont vous devez tâcher d'émerger victorieusement. Ce fut le cas contre Sevastova ici l'an dernier", rappelle-t-elle. "J'avais dû puiser dans mes derniers retranchements. Je pense que ce sera un bon match. Je l'ai encore battue récemment à Montréal (6-2, 6-2, ndlr) et j'espère réussir à exécuter le même plan de jeu. Je dois garder la même attitude et continuer à batailler dur..." (Belga)

"Jouer à l'US Open en tant qu'Américaine est super chouette, expliqua-t-elle. "Mais défendre un titre est extrêmement difficile. Cela n'arrive pas souvent. Je pense d'ailleurs que l'idée de revenir ici et de gagner le tournoi est ridicule. L'objectif est de remporter le plus de matches possibles. Mertens est une grande joueuse qui monte. Elle a connu une année fantastique. Elle m'avait battue il y a deux semaines. Je savais donc que je devais être prête à me battre et faire tout mon possible. J'ai livré un match solide du début à la fin. Je ne pouvais pas espérer plus..." Mardi, Sloane Stephens retrouvera la Lettonne Anastasija Sevastova (WTA 18), 28 ans, qui a sorti l'Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 7), 23 ans, 6-3, 1-6, 6-0. Clin d'oeil du destin, les deux s'étaient rencontrées au même stade l'an dernier à New York. L'Américaine s'était alors imposée 6-3, 3-6, 7-6 (7/4) après avoir été menée 3-1 dans le dernier set. "Dans une quinzaine, vous avez toujours un ou deux matches très difficiles, dont vous devez tâcher d'émerger victorieusement. Ce fut le cas contre Sevastova ici l'an dernier", rappelle-t-elle. "J'avais dû puiser dans mes derniers retranchements. Je pense que ce sera un bon match. Je l'ai encore battue récemment à Montréal (6-2, 6-2, ndlr) et j'espère réussir à exécuter le même plan de jeu. Je dois garder la même attitude et continuer à batailler dur..." (Belga)