Les Français ont remporté une victoire bonifiée, grâce à six essais inscrits à Murrayfield, dont un doublé de Damian Penaud. Les Bleus, dernière équipe invaincue, doivent encore se rendre au pays de Galles puis recevoir l'Angleterre sur la route d'un Grand Chelem qui leur échappe depuis 2010. Les hommes de Fabien Galthié ont inscrit six essais par le deuxième ligne Paul Willemse (8e), le centre décalé à l'aile Yoram Moefana (13e) puis les centres Gaël Fickou (40e+3) et Jonathan Danty (42e) et l'ailier Damian Penaud (59e, 75e). Les Bleus n'avaient plus gagné à Murrayfield dans le Tournoi des six nations depuis 2014. Largement dominateurs, plein de maîtrise, les coéquipiers d'Antoine Dupont ont terrassé leur bête noire, qui les avait battus à trois reprises lors de leur quatre derniers matches. Dans la foulée sur la pelouse de Twickenham, l'Angleterre s'est imposée de justesse contre le pays de Galles, (23-19, mi-temps: 12-0), ôtant ses derniers espoirs de victoire finale au tenant du titre, notamment grâce à la botte de Marcus Smith, auteur de 18 points. Après une première période constellée de fautes de main et de pénalités évitables, qui avait placé le XV de la Rose assez nettement en tête, le pays de Galles s'est rebellé en inscrivant 2 essais en 7 minutes au coeur du second acte (17-12, 61e), et sans deux pénalités supplémentaires de l'ouvreur anglais (68e, 72e), l'essai des Gallois à la dernière minute aurait pu tout changer. Les Anglais auront, eux, quasiment une demi-finale à jouer contre l'Irlande, encore à Twickenham, avant un déplacement au Stade de France qui pourrait être décisif pour le titre. (Belga)

Les Français ont remporté une victoire bonifiée, grâce à six essais inscrits à Murrayfield, dont un doublé de Damian Penaud. Les Bleus, dernière équipe invaincue, doivent encore se rendre au pays de Galles puis recevoir l'Angleterre sur la route d'un Grand Chelem qui leur échappe depuis 2010. Les hommes de Fabien Galthié ont inscrit six essais par le deuxième ligne Paul Willemse (8e), le centre décalé à l'aile Yoram Moefana (13e) puis les centres Gaël Fickou (40e+3) et Jonathan Danty (42e) et l'ailier Damian Penaud (59e, 75e). Les Bleus n'avaient plus gagné à Murrayfield dans le Tournoi des six nations depuis 2014. Largement dominateurs, plein de maîtrise, les coéquipiers d'Antoine Dupont ont terrassé leur bête noire, qui les avait battus à trois reprises lors de leur quatre derniers matches. Dans la foulée sur la pelouse de Twickenham, l'Angleterre s'est imposée de justesse contre le pays de Galles, (23-19, mi-temps: 12-0), ôtant ses derniers espoirs de victoire finale au tenant du titre, notamment grâce à la botte de Marcus Smith, auteur de 18 points. Après une première période constellée de fautes de main et de pénalités évitables, qui avait placé le XV de la Rose assez nettement en tête, le pays de Galles s'est rebellé en inscrivant 2 essais en 7 minutes au coeur du second acte (17-12, 61e), et sans deux pénalités supplémentaires de l'ouvreur anglais (68e, 72e), l'essai des Gallois à la dernière minute aurait pu tout changer. Les Anglais auront, eux, quasiment une demi-finale à jouer contre l'Irlande, encore à Twickenham, avant un déplacement au Stade de France qui pourrait être décisif pour le titre. (Belga)