La première des étapes de montagne se tiendra en Sicile, entre Avola et le Rifugio Sapienza, situé sur les pentes de l'Etna. Longue de 166 kilomètres, elle offrira 3590 mètres de dénivelé positif. "C'est clair que ce Giro s'annonce difficile avec six étapes de montagne", a analysé Egan Bernal, vainqueur sortant. "Cette première en altitude sur l'Etna sera importante car elle pourrait écarter les prétendants au général qui ne sont pas encore à 100 %." La deuxième est située dans les Apennins. Les 187 kilomètres entre Isernia et le Blockhaus n'offriront aucun répit au peloton. En 2017, un autre Colombien avait brillé en la personne de Nairo Quintana, vainqueur en solitaire au sommet d'une pente finale de 13,6 km qui affiche des passages à 14%. Il faudra ensuite attendre les Alpes piémontaises pour la 3e étape de montagne, prévue entre Rivarolo Canavese et Cogne (177 km). Après une première moitié de journée relativement plate, les coureurs enchaîneront par le triptyque Pila-les-Fleurs, Verrogne et Cogne. Quarante-six des quatre-vingts derniers kilomètres seront en montée. La quatrième étape de montagne débutera de Salo, sur les rives du Lac de Garde, et se ponctuera à Aprica après 200 kilomètres. Elle empruntera le Goletto di Cadino, dompté en 1998 par le regretté Marco Pantani lors de sa seule victoire finale sur la 'corsa rosa', le Mortirolo via Monno, Teglio et Santa Cristina, emprunté pour la première fois depuis 1999. La cinquième étape de montagne s'annonce particulière. En effet, elle débutera d'emblée par l'ascension du Passo del Tonale. Après 70 kilomètres en descente, le parcours sera riche des ascensions du Passo del Vetriolo et Menador. L'arrivée à Lavarone, après 165 km de course, se disputera 8 bornes après le sommet de l'ultime difficulté du jour. Enfin, la 6e étape de montagne, longue de 167 km entre Belluno et Marmolada, dans les Dolomites, offrira trois terribles ascensions avec le Passo San Pellegrino et ses passages à plus de 15%, le Passo Pordoi, 'Cima Coppi' de ce Giro 2022 avec un passage à 2239 mètres d'altitude, ainsi que Marmolada, où l'arrivée sera jugée après 14 km d'ascension à 7,6 % de moyenne, dont les six derniers à près de 11%. Les organisateurs du Giro ont déjà présenté les trois étapes du Grand Départ en Hongrie, cinq étapes favorables aux sprinteurs et six pour les baroudeurs. Jeudi, la ville d'arrivée du 105e Giro sera révélée. Le Colombien Egan Bernal s'est imposé en 2021. (Belga)

La première des étapes de montagne se tiendra en Sicile, entre Avola et le Rifugio Sapienza, situé sur les pentes de l'Etna. Longue de 166 kilomètres, elle offrira 3590 mètres de dénivelé positif. "C'est clair que ce Giro s'annonce difficile avec six étapes de montagne", a analysé Egan Bernal, vainqueur sortant. "Cette première en altitude sur l'Etna sera importante car elle pourrait écarter les prétendants au général qui ne sont pas encore à 100 %." La deuxième est située dans les Apennins. Les 187 kilomètres entre Isernia et le Blockhaus n'offriront aucun répit au peloton. En 2017, un autre Colombien avait brillé en la personne de Nairo Quintana, vainqueur en solitaire au sommet d'une pente finale de 13,6 km qui affiche des passages à 14%. Il faudra ensuite attendre les Alpes piémontaises pour la 3e étape de montagne, prévue entre Rivarolo Canavese et Cogne (177 km). Après une première moitié de journée relativement plate, les coureurs enchaîneront par le triptyque Pila-les-Fleurs, Verrogne et Cogne. Quarante-six des quatre-vingts derniers kilomètres seront en montée. La quatrième étape de montagne débutera de Salo, sur les rives du Lac de Garde, et se ponctuera à Aprica après 200 kilomètres. Elle empruntera le Goletto di Cadino, dompté en 1998 par le regretté Marco Pantani lors de sa seule victoire finale sur la 'corsa rosa', le Mortirolo via Monno, Teglio et Santa Cristina, emprunté pour la première fois depuis 1999. La cinquième étape de montagne s'annonce particulière. En effet, elle débutera d'emblée par l'ascension du Passo del Tonale. Après 70 kilomètres en descente, le parcours sera riche des ascensions du Passo del Vetriolo et Menador. L'arrivée à Lavarone, après 165 km de course, se disputera 8 bornes après le sommet de l'ultime difficulté du jour. Enfin, la 6e étape de montagne, longue de 167 km entre Belluno et Marmolada, dans les Dolomites, offrira trois terribles ascensions avec le Passo San Pellegrino et ses passages à plus de 15%, le Passo Pordoi, 'Cima Coppi' de ce Giro 2022 avec un passage à 2239 mètres d'altitude, ainsi que Marmolada, où l'arrivée sera jugée après 14 km d'ascension à 7,6 % de moyenne, dont les six derniers à près de 11%. Les organisateurs du Giro ont déjà présenté les trois étapes du Grand Départ en Hongrie, cinq étapes favorables aux sprinteurs et six pour les baroudeurs. Jeudi, la ville d'arrivée du 105e Giro sera révélée. Le Colombien Egan Bernal s'est imposé en 2021. (Belga)