Elle a perdu tous ses jeux de service dans le premier set avant qu'elle ne trouve ses marques et réagisse. "J'avais l'impression d'avoir été heurtée par le train dans le premier set", a-t-elle dit. "Tout allait trop vite. Je n'ai pas effrayée par le premier set, parce que je savais que j'avais un meilleur niveau, et je pouvais mieux jouer si je restais là et commençais à mieux bouger et à frapper la balle plus fort." "Alors après le premier set, je me suis dit que maintenant je commençais le match. C'était donc beaucoup mieux. Jeu par jeu, je sentais que mon niveau augmentait." La dernière fois que les deux jeunes femmes s'étaient rencontrées, c'était en quart de finale de l'US Open en 2016, lorsque Williams avait aussi triomphé en trois manches. Lorsqu'on lui a demandé si elle avait progressé depuis lors, elle a répondu : "Perdre chaque fois n'est pas une amélioration, mais j'avais l'impression d'être plus proche. J'ai mieux joué. Je suis mieux restée dans les rallyes. J'ai gagné les longs rallyes. J'avais l'impression d'avoir plus de puissance en jouant contre elle. J'ai mieux bougé." Halep avait mis un terme prématuré à sa saison 2018 en raison d'une blessure au dos et avait connu un début 2019 difficile avec une élimination dès son premier match au tournoi de Sydney. La Roumaine n'a pas été gâtée non plus par le tirage à Melbourne. Elle a rencontré au 1er tour Kaia Kanepi, qui l'avait sortie au premier tour du dernier US Open, Venus Williams au troisième et Serena Williams au quatrième. "Je n'ai pas mal joué, donc je suis contente de la façon dont le tournoi s'est déroulé", a encore déclaré Halep. "Je ne retiens que les aspects positifs. J'ai eu de super matchs. J'ai eu le tirage le plus dur, mais c'était sympa." (Belga)

Elle a perdu tous ses jeux de service dans le premier set avant qu'elle ne trouve ses marques et réagisse. "J'avais l'impression d'avoir été heurtée par le train dans le premier set", a-t-elle dit. "Tout allait trop vite. Je n'ai pas effrayée par le premier set, parce que je savais que j'avais un meilleur niveau, et je pouvais mieux jouer si je restais là et commençais à mieux bouger et à frapper la balle plus fort." "Alors après le premier set, je me suis dit que maintenant je commençais le match. C'était donc beaucoup mieux. Jeu par jeu, je sentais que mon niveau augmentait." La dernière fois que les deux jeunes femmes s'étaient rencontrées, c'était en quart de finale de l'US Open en 2016, lorsque Williams avait aussi triomphé en trois manches. Lorsqu'on lui a demandé si elle avait progressé depuis lors, elle a répondu : "Perdre chaque fois n'est pas une amélioration, mais j'avais l'impression d'être plus proche. J'ai mieux joué. Je suis mieux restée dans les rallyes. J'ai gagné les longs rallyes. J'avais l'impression d'avoir plus de puissance en jouant contre elle. J'ai mieux bougé." Halep avait mis un terme prématuré à sa saison 2018 en raison d'une blessure au dos et avait connu un début 2019 difficile avec une élimination dès son premier match au tournoi de Sydney. La Roumaine n'a pas été gâtée non plus par le tirage à Melbourne. Elle a rencontré au 1er tour Kaia Kanepi, qui l'avait sortie au premier tour du dernier US Open, Venus Williams au troisième et Serena Williams au quatrième. "Je n'ai pas mal joué, donc je suis contente de la façon dont le tournoi s'est déroulé", a encore déclaré Halep. "Je ne retiens que les aspects positifs. J'ai eu de super matchs. J'ai eu le tirage le plus dur, mais c'était sympa." (Belga)