La Serie A va lancer en octobre une "équipe contre le racisme", composée de vingt joueurs, chacun venant d'un des vingt clubs de Serie A. Romelu Lukaku, passé cet été de Manchester United à l'Inter Milan, a été la cible de cris racistes dimanche lors du match de son équipe à Cagliari, en Sardaigne, comptant pour la 2e journée de Serie A. Des "cris de singe" ont retenti au moment où Lukaku s'apprêtait à frapper un penalty pour l'Inter. Lukaku a marqué, pour donner l'avantage à son équipe (2-1) et ces cris, parfaitement audibles à la télévision italienne, ont continué quelques secondes. Lukaku a jeté un regard furieux en direction de la tribune d'où sont partis ces cris avant d'être entouré par ses équipiers. Le match a repris normalement et n'a pas été arrêté par l'arbitre. Lundi, le Diable Rouge a réagi sur les réseaux sociaux. "Mesdames et Messieurs, nous sommes en 2019, et plutôt que d'avancer, on recule", a regretté Romelu Lukaku. "Beaucoup de joueurs ont souffert de racisme ces derniers mois. Le football est un jeu qui doit être apprécié par tout le monde, nous ne devons pas accepter la moindre forme de discrimination qui ferait honte à notre sport. J'espère que les fédérations de football du monde entier vont réagir fermement contre tous ces cas de discrimination!" (Belga)