L'incident est survenu le 7 février lorsqu'un inspecteur de la NADO, l'organisation antidopage italienne, s'est présenté au centre d'entraînement de l'Atalanta pour un contrôle hors compétition sur quatre joueurs. Gasperini est intervenu durant l'un des tests. "Il a insulté un contrôleur et s'en est pris à tout le système antidopage, interrompant le contrôle en cours et forçant le joueur à retourner à l'entraînement", selon le procureur antidopage Pierfilippo Laviani, cité par La Gazzetta dello Sport. Le joueur en question a complété le test après l'entraînement avec une médiation du médecin du club. Les tests ont donné des résultats négatifs, mais le comportement de Gasperini a poussé le procureur antidopage à le poursuivre. L'entraîneur a refusé un accord à l'amiable - une suspension de 10 jours - et a demandé une audience. Il sera jugé par le tribunal national antidopage le 10 mai. Gasperini risque une suspension de 20 jours. Durant cette période, il ne pourrait avoir de contacts avec des affiliés et manquerait les trois dernières journées de championnat et la finale de la Coupe d'Italie contre la Juventus (19 mai). (Belga)

L'incident est survenu le 7 février lorsqu'un inspecteur de la NADO, l'organisation antidopage italienne, s'est présenté au centre d'entraînement de l'Atalanta pour un contrôle hors compétition sur quatre joueurs. Gasperini est intervenu durant l'un des tests. "Il a insulté un contrôleur et s'en est pris à tout le système antidopage, interrompant le contrôle en cours et forçant le joueur à retourner à l'entraînement", selon le procureur antidopage Pierfilippo Laviani, cité par La Gazzetta dello Sport. Le joueur en question a complété le test après l'entraînement avec une médiation du médecin du club. Les tests ont donné des résultats négatifs, mais le comportement de Gasperini a poussé le procureur antidopage à le poursuivre. L'entraîneur a refusé un accord à l'amiable - une suspension de 10 jours - et a demandé une audience. Il sera jugé par le tribunal national antidopage le 10 mai. Gasperini risque une suspension de 20 jours. Durant cette période, il ne pourrait avoir de contacts avec des affiliés et manquerait les trois dernières journées de championnat et la finale de la Coupe d'Italie contre la Juventus (19 mai). (Belga)