La septuple lauréate de l'épreuve a été sanctionnée pour avoir abîmé volontairement un terrain d'entraînement du All England Club avec sa raquette. Les faits remontent au 30 juin avant le début du tournoi. Serena Williams, 37 ans, s'est qualifiée lundi pour les quarts de finale du simple ce qui lui assure un gain de 368.000 dollars (328.200 euros). Fognini est puni à la suite de propos tenus en italien au cours de son match du 3e tour qui l'opposait à l'Américain Tennys Sandgren et qu'il a perdu 6-4, 7-6 (14/12), 6-3. "Je souhaite qu'une bombe explose sur ce club" a lâché le lauréat du dernier Masters 1000 de Monte-Carlo alors qu'il fracassait sa raquette sur le sol et se blessait à la main. "Fogna", 32 ans, s'est excusé après le match : "Quelque chose s'est passé sur le court. Si quelqu'un se sent offensé, je dis désolé. Pas de problème. La plupart du temps, quand tu es sur le terrain, tu es frustré", a reconnu l'Italien. En raison de son comportement antérieur, il pourrait être sanctionné davantage. Fognini a été condamné à une amende de 96.000 dollars (85.600 euros) pour une violence verbale à caractère misogyne envers une arbitre à l'US Open en 2017. L'amende était assortie d'une suspension de deux tournois du Grand Chelem avec sursis à condition de ne plus commettre d'infraction dans les deux années suivantes. Fognini avait déjà écopé d'une amende de 27.500 dollars (24.500 euros) à Wimbledon en 2014 en raison d'une série d'infractions lors de son match du 1er tour (bris volontaire de raquette, insulte à arbitre et geste obscène envers son adversaire Alex Kuznetsov). (Belga)