Seppe Smits avait survécu de justesse aux qualifications du slopestyle en snowboard samedi et n'a pas réussi à se transcender dimanche matin. Le champion du monde en titre de la spécialité n'a fini qu'à la dixième place. Rétrospectivement, Smits s'est plaint des conditions météorologiques difficiles qui l'avaient empêché de faire son 'run' favori. Quelques heures après Seppe Smits, Bart Swings a participé au 5.000 mètres sa première épreuve sur l'oval de Gangneug. Le Louvaniste n'a pas déçu. Il s'est classé 6e en signant son meilleur temps au niveau de la mer. Voilà qui va le mettre dans de bonnes dispositions pour la suite de ses Jeux. Il y disputera une épreuve supplémentaire, le 10.000 m jeudi. Il bénéficie du forfait du patineur néo-zélandais. Michael Roesch et Florent Claude ont mis la Belgique sur la carte du biathlon olympique, un sport auquel notre pays n'avait jamais pris part. Avec respectivement une 38e et une 55e place dans le sprint (10 km), les deux Belges naturalisés n'ont pas pu s'extraire de l'anonymat. Ils ont quand même obtenu leur billet pour la poursuite de lundi. Ce jour-là, une autre débutante belge, Kim Vanreusel, va effectuer à 20 ans ses premiers pas aux Jeux Olympiques. Elle sera la seule skieuse belge au départ du slalom géant, au Yongpyong Alpine Center. Il s'agira de la première de ses cinq épreuves en Corée du Sud. (Belga)

Seppe Smits avait survécu de justesse aux qualifications du slopestyle en snowboard samedi et n'a pas réussi à se transcender dimanche matin. Le champion du monde en titre de la spécialité n'a fini qu'à la dixième place. Rétrospectivement, Smits s'est plaint des conditions météorologiques difficiles qui l'avaient empêché de faire son 'run' favori. Quelques heures après Seppe Smits, Bart Swings a participé au 5.000 mètres sa première épreuve sur l'oval de Gangneug. Le Louvaniste n'a pas déçu. Il s'est classé 6e en signant son meilleur temps au niveau de la mer. Voilà qui va le mettre dans de bonnes dispositions pour la suite de ses Jeux. Il y disputera une épreuve supplémentaire, le 10.000 m jeudi. Il bénéficie du forfait du patineur néo-zélandais. Michael Roesch et Florent Claude ont mis la Belgique sur la carte du biathlon olympique, un sport auquel notre pays n'avait jamais pris part. Avec respectivement une 38e et une 55e place dans le sprint (10 km), les deux Belges naturalisés n'ont pas pu s'extraire de l'anonymat. Ils ont quand même obtenu leur billet pour la poursuite de lundi. Ce jour-là, une autre débutante belge, Kim Vanreusel, va effectuer à 20 ans ses premiers pas aux Jeux Olympiques. Elle sera la seule skieuse belge au départ du slalom géant, au Yongpyong Alpine Center. Il s'agira de la première de ses cinq épreuves en Corée du Sud. (Belga)