Un quatuor s'est détaché dès les premiers coups de pédale de la journée avec le Sud-Africain Jay Thomson (Dimension Data), le Néerlandais Taco van der Horn (Jumbo-Visma), l'Irlandais Ryan Mullen (Trek-Segafredo) et l'Israélien Roy Goldstein (Israel Cycling Academy). Les quatre hommes ont rapidement vu leur avance grimper à 5:00 avant de longtemps stagner autour de 3:00. Sous l'impulsion des équipes des protagonistes au général, le peloton a repris les fuyards à 36 km de l'arrivée, au pied de la dernière côte de la journée. Un groupe de grimpeurs s'est détaché au fil de l'ascension mais la majeure partie du peloton a fait la jonction avec la tête avant les derniers kilomètres, laissant présager d'un nouveau sprint final. Comme lors de la première étape, Gaviria s'est montré le plus véloce au sprint, devançant Ackermann, vainqueur de la 3e étape, et Trentin, qui a enregistré sa 4e troisième place en cinq étapes. Côté belge, Timothy Dupont (Wanty-Gobert) a terminé 5e et Victor Campenaerts (Lotto Soudal) 10e. Gaviria, 25 ans, a décroché le 40e succès de sa carrière, le 6e de sa saison. Mardi, la 6e et dernière étape verra la peloton faire une boucle autour de Guilin. Le successeur de Tim Wellens (2017) et de l'Italien Gianni Moscon (2018) sera connu après les 168,3 km et les deux ascensions répertoriées de la journée. Le Tour de Guangxi est, depuis son apparition en 2017, la dernière course WorldTour du calendrier cycliste annuel. (Belga)