Le Français Sébastien Ogier (Citroën C3) est passé en tête. Il compte 0.2 secondes d'avance sur le Finlandais Esapekka Lappi (Cirtoën C3) et 1:17.1 sur Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai i20). Thierry Neuville (Hyundai i20), qui a perdu du temps à la suite d'une sortie de puis samedi matin dans l'ES8, est 8e à 4:38.2 d'Ogier. "Tout ce que l'on peut faire, c'est de continuer à faire de notre mieux, essayer de récupérer des points dans la Power Stage et rentrer à la maison avec le sourire", a déclaré Thierry Neuville à l'issue de la dernière spéciale du jour. L'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris), leader du championnat du monde, a été contraint à l'abandon avant l'ES9, victime d'un problème technique. Quatre spéciales (38,62 km), dont la Power Stage à Marmaris, viendront ponctuer l'épreuve dimanche. Avant le rallye de Turquie, Tänak était en tête du championnat avec 205 points, 33 de plus que Neuville. Ogier suit avec 165 unités. (Belga)

Le Français Sébastien Ogier (Citroën C3) est passé en tête. Il compte 0.2 secondes d'avance sur le Finlandais Esapekka Lappi (Cirtoën C3) et 1:17.1 sur Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai i20). Thierry Neuville (Hyundai i20), qui a perdu du temps à la suite d'une sortie de puis samedi matin dans l'ES8, est 8e à 4:38.2 d'Ogier. "Tout ce que l'on peut faire, c'est de continuer à faire de notre mieux, essayer de récupérer des points dans la Power Stage et rentrer à la maison avec le sourire", a déclaré Thierry Neuville à l'issue de la dernière spéciale du jour. L'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris), leader du championnat du monde, a été contraint à l'abandon avant l'ES9, victime d'un problème technique. Quatre spéciales (38,62 km), dont la Power Stage à Marmaris, viendront ponctuer l'épreuve dimanche. Avant le rallye de Turquie, Tänak était en tête du championnat avec 205 points, 33 de plus que Neuville. Ogier suit avec 165 unités. (Belga)