Vainqueur en 2019 de la dernière édition du rallye catalan, alors encore disputé sur surface mixte, Neuville a signé le 3e temps (2:34.0), juste devant ses équipiers Dani Sordo (2:34.2) et Ott Tänak (2:34.4). "Le but est d'accrocher un bon résultat ce weekend. C'est une épreuve que j'apprécie et c'est très agréable d'être de retour sur l'asphalte. Les sensations sont bonnes et nous prenons du plaisir", a déclaré le pilote saint-vithois à l'issue du shakedown. Ogier, qui peut devenir champion du monde pour la 8e fois ce weekend, a devancé de 2 dixièmes son équipier et dernier rival pour le titre mondial, Elfyn Evans (2:33.8). Ogier compte 24 unités d'avance sur le Britannique. S'il gagne le rallye et remporte la Power Stage, il sera champion et ce qu'importe le résultat d'Evans. Absent en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus, le Rallye d'Espagne se disputera cette fois entièrement sur asphalte après l'interdiction des épreuves sur surface mixte en championnat du monde. Sur des routes rapides et lisses, le pilotage s'apparente d'ailleurs plus à celui de courses sur circuit. Les dix-sept spéciales totaliseront 280,46 kilomètres chronométrés. Vendredi, deux boucles de trois spéciales et un total de 112,02 km sont au programme des pilotes. (Belga)

Vainqueur en 2019 de la dernière édition du rallye catalan, alors encore disputé sur surface mixte, Neuville a signé le 3e temps (2:34.0), juste devant ses équipiers Dani Sordo (2:34.2) et Ott Tänak (2:34.4). "Le but est d'accrocher un bon résultat ce weekend. C'est une épreuve que j'apprécie et c'est très agréable d'être de retour sur l'asphalte. Les sensations sont bonnes et nous prenons du plaisir", a déclaré le pilote saint-vithois à l'issue du shakedown. Ogier, qui peut devenir champion du monde pour la 8e fois ce weekend, a devancé de 2 dixièmes son équipier et dernier rival pour le titre mondial, Elfyn Evans (2:33.8). Ogier compte 24 unités d'avance sur le Britannique. S'il gagne le rallye et remporte la Power Stage, il sera champion et ce qu'importe le résultat d'Evans. Absent en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus, le Rallye d'Espagne se disputera cette fois entièrement sur asphalte après l'interdiction des épreuves sur surface mixte en championnat du monde. Sur des routes rapides et lisses, le pilotage s'apparente d'ailleurs plus à celui de courses sur circuit. Les dix-sept spéciales totaliseront 280,46 kilomètres chronométrés. Vendredi, deux boucles de trois spéciales et un total de 112,02 km sont au programme des pilotes. (Belga)