Trois spéciales étaient au programme samedi matin. Les deux premières, Cagnano-Pino-Canari (35,61 km) et Désert des Agriates (15,45 km), ont vu Sébastien Loeb (Citroën C3 WRC) réaliser le meilleur temps. La troisième, Novella (17,39 km), a été dominée par l'Estonien Ott Tänak (Toyota), quatrième du général à 48.9 d'Ogier. Ce dernier, solide leader avec 33.6 secondes d'avance sur Neuville après la journée de vendredi, a contrôlé la course sans prendre de risque, réalisant deux fois le quatrième chrono et une fois le deuxième. Neuville a à chaque fois terminé derrière Ogier, en signant le cinquième puis le sixième et enfin à nouveau le cinquième temps. Notre compatriote a perdu 8 secondes supplémentaires sur le champion du monde. Il a réussi à maintenir Meeke derrière lui, mais a vu Tänak se rapprocher. "Pour être honnête, les notes n'étaient pas très optimistes", a déclaré Neuville. "Au début de la première course, je me suis retrouvé large plusieurs fois. Après quoi, j'ai dû pousser le reste de l'épreuve. Dans la deuxième spéciale, j'ai dû me débattre avec la voiture qui partait de tous les côtés. La voiture n'est pas faite pour ces conditions." Trois spéciales, les mêmes qu'en matinée, sont au menu samedi après-midi. Le Tour de Corse s'achèvera dimanche à l'issue des deux dernières spéciales. Ogier compte 4 points d'avance sur Neuville au championnat du monde des rallyes après trois des treize manches (Belga)

Trois spéciales étaient au programme samedi matin. Les deux premières, Cagnano-Pino-Canari (35,61 km) et Désert des Agriates (15,45 km), ont vu Sébastien Loeb (Citroën C3 WRC) réaliser le meilleur temps. La troisième, Novella (17,39 km), a été dominée par l'Estonien Ott Tänak (Toyota), quatrième du général à 48.9 d'Ogier. Ce dernier, solide leader avec 33.6 secondes d'avance sur Neuville après la journée de vendredi, a contrôlé la course sans prendre de risque, réalisant deux fois le quatrième chrono et une fois le deuxième. Neuville a à chaque fois terminé derrière Ogier, en signant le cinquième puis le sixième et enfin à nouveau le cinquième temps. Notre compatriote a perdu 8 secondes supplémentaires sur le champion du monde. Il a réussi à maintenir Meeke derrière lui, mais a vu Tänak se rapprocher. "Pour être honnête, les notes n'étaient pas très optimistes", a déclaré Neuville. "Au début de la première course, je me suis retrouvé large plusieurs fois. Après quoi, j'ai dû pousser le reste de l'épreuve. Dans la deuxième spéciale, j'ai dû me débattre avec la voiture qui partait de tous les côtés. La voiture n'est pas faite pour ces conditions." Trois spéciales, les mêmes qu'en matinée, sont au menu samedi après-midi. Le Tour de Corse s'achèvera dimanche à l'issue des deux dernières spéciales. Ogier compte 4 points d'avance sur Neuville au championnat du monde des rallyes après trois des treize manches (Belga)