Seattle Storm a dominé Las Vegas Aces 3 victoires à 0 (93-80, 104-91 et 92-59 mardi) et ajoute une quatrième bague à son palmarès après ses succès de 2004, 2010 et 2018. Seattle Storm succède au palmarès à Washington Mystics et Emma Meesseman (sacrée l'an dernier MVP des Finals), qui n'ont pu passer le premier tour des playoffs cet été. Seattle Storm rejoint Minnesota Lynx et Houston Comets avec 4 titres en WNBA, ligue créée en 1996. Sue Bird, 40 ans la semaine prochaine, auteur de 33 assists sur les trois matches, dont 16 dans le game 1 (un record), remporte son quatrième titre à titre personnel. Breanna Stewart, 26 ans, sacrée quatre fois championne NCAA avec UConn, est titrée pour la 2e fois avec Seattle Storm en WNBA. Elue MVP, l'ailière forte américaine, victime d'une rupture du tendon d'Achille en mai 2019, a compilé respectivement 37 pts, 26 pts et 22 points en finale. Julie Allemand, élue dans l'équipe All Rookie Star Game pour sa première apparition dans le championnat américain, a été une des révélations de la saison avec Indiana Fever, 11e (l'une des trois seules équipes à avoir battu Seattle cette saison), qui n'a pu disputer les playoffs (top 8). La saison WNBA, dédiée à la justice sociale aux États-Unis et à la campagne "Say her Name", s'est jouée dans une bulle à l'IMG Academy en raison de la crise sanitaire et fut réduite à trois mois. (Belga)

Seattle Storm a dominé Las Vegas Aces 3 victoires à 0 (93-80, 104-91 et 92-59 mardi) et ajoute une quatrième bague à son palmarès après ses succès de 2004, 2010 et 2018. Seattle Storm succède au palmarès à Washington Mystics et Emma Meesseman (sacrée l'an dernier MVP des Finals), qui n'ont pu passer le premier tour des playoffs cet été. Seattle Storm rejoint Minnesota Lynx et Houston Comets avec 4 titres en WNBA, ligue créée en 1996. Sue Bird, 40 ans la semaine prochaine, auteur de 33 assists sur les trois matches, dont 16 dans le game 1 (un record), remporte son quatrième titre à titre personnel. Breanna Stewart, 26 ans, sacrée quatre fois championne NCAA avec UConn, est titrée pour la 2e fois avec Seattle Storm en WNBA. Elue MVP, l'ailière forte américaine, victime d'une rupture du tendon d'Achille en mai 2019, a compilé respectivement 37 pts, 26 pts et 22 points en finale. Julie Allemand, élue dans l'équipe All Rookie Star Game pour sa première apparition dans le championnat américain, a été une des révélations de la saison avec Indiana Fever, 11e (l'une des trois seules équipes à avoir battu Seattle cette saison), qui n'a pu disputer les playoffs (top 8). La saison WNBA, dédiée à la justice sociale aux États-Unis et à la campagne "Say her Name", s'est jouée dans une bulle à l'IMG Academy en raison de la crise sanitaire et fut réduite à trois mois. (Belga)