FORCES ET FAIBLESSES

La dernière saison de l'Eendracht Alost a été marquée par de nombreuses blessures. À la fin du championnat, l'entraîneur n'avait plus qu'une dizaine de joueuses à sa disposition. Sans cela, c'est sans doute Alost et non Genk qui aurait remporté les play-offs 2. La priorité du département sportif consistait donc à élargir le noyau. Rebecca Degenaers, Sheila Broos et Stephanie Suenens doivent apporter leur expérience. De plus, le club récupère Anaëlle Wiard, absente des terrains pendant un an suite à une déchirure du ligament croisé...

La dernière saison de l'Eendracht Alost a été marquée par de nombreuses blessures. À la fin du championnat, l'entraîneur n'avait plus qu'une dizaine de joueuses à sa disposition. Sans cela, c'est sans doute Alost et non Genk qui aurait remporté les play-offs 2. La priorité du département sportif consistait donc à élargir le noyau. Rebecca Degenaers, Sheila Broos et Stephanie Suenens doivent apporter leur expérience. De plus, le club récupère Anaëlle Wiard, absente des terrains pendant un an suite à une déchirure du ligament croisé. Le staff a également été renforcé avec l'arrivée de Nele Roosens au poste de coordinatrice sportive et de Lisa Vandeputte (responsable administrative). Il n'empêche qu'avec le White Star, l'Eendracht Alost est le seul club amateur de Super League. Autant dire qu'il ne lutte pas à armes égales avec ses rivaux. Cela fait déjà seize ans que Dirk Decoen entraîne des équipes féminines, mais il n'a pas peur de se réinventer. La saison dernière, ses confrères l'ont souvent félicité pour son football positif, mais celui-ci n'a pas rapporté suffisamment de points. Decoen ne veut plus que son équipe soit trop naïve, elle doit prendre moins de risque et se montrer plus efficace dans tous les secteurs de jeu. À moyen terme, l'Eendracht Alost veut devenir une bonne équipe de milieu de tableau. Il en a jeté les bases l'an dernier. Pour sa première saison en Super League, il a méritoirement terminé à la huitième place au terme de la phase classique, avec quinze points. Il doit augmenter ce capital dans l'objectif de terminer cinquième et de se qualifier pour les play-offs 1 ou de remporter les play-offs 2.La saison dernière, Chloe Van Mingeroet a dû choisir: soit elle continuait à jouer au plus haut niveau, soit elle poursuivait sa carrière d'arbitre dans le football masculin. Au grand soulagement de l'Eendracht Alost, elle a opté pour la première solution. À 24 ans, la capitaine est l'un des piliers de l'équipe, tout comme Anaëlle Wiard. C'est une leadeuse née et elle n'a pas peur de se retrousser les manches. Elle tire tout le monde vers le haut et est bien considérée par ses équipières, qui la prennent en exemple. IN Sheila Broos & Stephanie Suenens (Fémina White Star Woluwe), Ulrike De Frère (Zulte Waregem), Rebecca Degenaers (Zwijndrecht), Farah Erchouk (RWDM), Lauren Godart (Kester-Gooik), Kirsten Foucart (Brasschaat), Estelle Loos (RSCA Women), Bente Verspeelt (Gent Ladies B), Sirine Bouharat (RSCA Women B). OUT Margaux Van Ackere (Zulte Waregem), Daisy Baudewijns (Club YLA), Tiffanie Vanderdonckt (KV Malines), Tiana Andries & Lisa Vandeputte (KFC Heist), Laurence Marchal, Anke Vanhooren & Stéphanie Van Gils (arrêt).